Échos du conseil de Ville de SADL

Jacinthe Laliberté – Séance ordinaire du Conseil municipal tenue le 11 juin 2018

Une assemblée où la période de questions fut presque aussi importante que le conseil municipal en lui-même, la bibliothèque étant le point culminant.

Mot de la mairesse et des conseillers

À l’approche de la Fête nationale du 23 juin, la mairesse annonce les festivités qui auront lieu au parc Henri-Piette. Des artistes annelacois se produiront à cette fête familiale.

Le portrait démographique de la MRC des Pays-d’en-Haut, présenté le 6 juin, dégage plusieurs points intéressants en particulier le nombre de jeunes familles et d’aînés. « Il faut pouvoir combler autant les besoins des jeunes que ceux des plus âgés si on veut qu’ils restent à Sainte-Anne-des-Lacs », conclut la mairesse.

Complexe sportif de Sainte-Adèle – M. Grégoire félicite le conseil des maires pour le partage du coût de la construction qui sera défrayé par les Municipalités, part établie au tiers du montant total. M.Genest, préfet de la MRC, prévoit une rencontre, à ce sujet, avec les résidents annelacois.

La participation de M. Faucher, résident de notre municipalité, au G7 comme analyste fut soulignée par M. Grégoire. Coup de chapeau à notre analyste vedette !

Finance et administration

Le rapport financier de la mairesse doit être déposé une fois par année ce qui fut fait.

Le conseil a approuvé l’achat de la propriété sise au 770, chemin Sainte-Anne-des-Lacs. Un stationnement pour la bibliothèque qui pourrait être située sur le terrain de l’ancien presbytère y serait construit. « Ce site avantagerait le cœur du village et le consoliderait », précise le conseiller Vaillancourt après l’intervention de Mme Cousi-neau. M. Faucher, quant à lui, a réagi positivement au fait que le terrain soit près du Centre communautaire.

Dans la continuité de ce dossier, une demande de subvention auprès du ministère de la Culture et des Communications pour le projet d’agrandissement ou pour une construction est déposée par le conseil. La Municipalité s’engage, donc, à investir un minimum de 580 000 $ qui correspond à 60 % du coût minimal. La demande sera envoyée à la fin de juin, mais selon la mairesse, aucune réponse n’arrivera avant les prochaines élections provinciales.

Travaux publics

Le conseil remettra prochainement sa liste annuelle de demandes au ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports. Parmi celles-ci se trouvent, notamment, des requêtes concernant la réparation et la reconstruction du chemin Sainte-Anne-des-Lacs et la réduction de la vitesse sur la 117 près de l’entrée de la ville. Cette série de demandes fut qualifiée de « wish list » ou « liste de souhaits » par M. Pilon, car celles-ci ne semblent jamais se concrétiser. Le conseiller Vaillancourt concède que le temps d’attente est long; nos priorités n’étant pas les leurs. Cependant, au cours des dernières années, des dossiers tels que la zone du 30 km/h au centre du village ont été traités et conclus.

Le conseiller Lamarche félicite Ghislain Laroche pour son travail comme directeur remplaçant aux services des Travaux publics. Il annonce, par la même occasion, l’entrée en fonction de M. Perron le 15 juillet.

Informations générales

Mme Jasmine Kroese du service de l’Environnement succédera à Mme Charlotte Andrews au poste de secrétaire administrative à compter du 12 juin. Elle sera remplacée par Mme Jasmine Paquette.

Cinq agents de la Sûreté du Québec sont venus faire une pa-trouille surprise dans Sainte-Anne-des-Lacs. Ils ont distribué des billets d’infraction et des avertissements. D’autres sont à prévoir.

Un projet d’aménagement du sentier au parc Henri-Piette, entre le terrain de balle molle et les modules d’hébertisme, permettra l’installation de liens piétonniers sécuritaires entre les différents bâtiments des loisirs.

Sécurité publique et Incendie

Une borne sèche amovible sera installée au lac Saint-Amour. L’installation sur le dessus du ponceau sera à l’essai pour une durée de 12 mois. M. Pilon, résident de ce lac, demande des précisions. En réponse, certains frais encourus par les travaux d’excavation et de signalisation seront d’environ 1 700 $ et une affiche sera installée aux abords de la borne avec l’inscription « prototype à l’essai ».

Environnement

Suite à la consultation publique sur la gestion des contenants (bacs) de matières résiduelles, des modifications furent apportées. Le tout sera plus restrictif et se décrit, surtout, par une augmentation des amendes relatives aux infractions.

Les membres du conseil ont procédé à l’adoption du règlement relatif à l’entretien des systèmes tertiaires de désinfection par rayonnement ultra-violet. M. Dalzell, résident, obtient des précisions de la mairesse quant au suivi d’entretien qui sera assuré par le service de l’Environnement. Les propriétaires de petits terrains, plus particulièrement visés, devront obtenir, obligatoirement, un permis.

Dernières questions du public

Mme Plante félicite le conseil pour le suivi avec Hydro-Québec concernant le déplacement de la ligne de servitude sur le chemin des Merisiers. L’entente conclue avec la société d’État sera de 20 201,59 $, la moitié du montant initial. L’argent alloué proviendra du fonds des Travaux publics.

La dernière question, posée par M. Gervais, concerne une pétition mettant en lumière le problème de non-respect d’une saine cohabitation dans le secteur regroupant les chemins des Chênes, Cyprès et Colibris. Le document a été signé par plusieurs résidents qui se plaignent du bruit fait par des locataires, une situation qui perdure depuis un certain temps. Le conseiller Vaillancourt assure ce dernier du soutien de la Municipalité qui mettra en application le règlement sur la nuisance publique.

Imprimer