Jean Girard, gardien de la gare

Un bénévole permanent qui a laissé sa trace

Catherine BaicoianuDepuis plus de 20 ans Jean Girard est bénévole à la gare Prévost, il est là pour vous accueillir, beau temps mauvais temps. Et le temps, il connaît ça : il regarde le ciel, observe les oiseaux et sait vous dire sous quels cieux se passera votre randonnée de ski ou de vélo. C’est sans doute pour ça que certains le surnomment le Shaman. Johnny est toujours content de votre visite, natif de Shawbridge (un des trois villages regroupés sous le nom de Prévost), il saura vous guider, quel que soit votre projet. À pied, il connaît tous les sentiers environnants, à bicyclette, c’est un adepte du vélo, il connaît la Route Verte par cœur…

Mais peut-être êtes-vous un visiteur local ou un touriste égaré, peu importe Johnny sait écouter, renseigner et même réconforter. Ne craignez rien, vos secrets ne seront pas divulgués. « Ce qui se passe à gare reste à la gare ». Vous ne le savez pas, mais vous faites partie de l’aventure de Johnny, vous le faites rêver : vos voyages, vos histoires drôles, vos expériences difficiles, vos réalisations lui permettent de toujours apprendre et de nourrir son esprit vif et enjoué. Johnny aime rire, il aime la musique et les gâteaux à la crème ! De plus vous retrouverez dans son langage les accents et la couleur des Pays d’en Haut.

Johnny est naturellement heureux, jovial et généreux. Il sait apprécier les privilèges de la retraite : avoir le temps de faire de belles rencontres, contempler la belle nature qui l’entoure, vous proposer une bonne soupe pour vous réchauffer l’hiver ou venir s’asseoir près de vous pour partager votre pause-café. Johnny a le temps et je suis sûre qu’il souhaite que le temps de sa vie s’étire encore longtemps, car Johnny a un trésor qu’il veut voir grandir : sa petite fille Laurence, qui fait bondir de joie son cœur et le remplit d’espoir!

Nous souhaitons nous aussi que Johnny reste à la gare encore très longtemps et nous le remercions de toutes ces années données à la gare pour que la vie continue dans cette bâtisse centenaire, pour que le tissu social puisse s’étendre et voir la vie communautaire s’épanouir. Grâce à son accueil chaleureux et à son écoute, grâce à sa fidélité à la mission des fondateurs de ce lieu de rencontre à qui il rend hommage par sa présence assidue, Johnny offre aux visiteurs de la gare un espace de détente et de partage unique. Il sait d’autre part s’entourer de bénévoles qui partagent avec lui l’esprit communautaire qui règne à la gare de Prévost.

Merci 1000 fois pour ces 7300 jours et plus, déjà passés à la gare…ce n’est pas trop de mercis finalement !

 

* Catherine Baicoianu, ancienne coordonnatrice de la gare de Prévost.

Imprimer