Transport collectif

Fin d’un partenariat avec le TACL

Salle de presse – La Ville de Prévost a reçu, le 13 juin dernier, un avis du Transport adapté et collectif des Laurentides (TACL) mentionnant que les coûts relatifs à l’an deux du projet pilote du TACL avec la Ville augmenteront de 53 % en comparaison à l’an un du projet pilote.

Bien que ce service soit utilisé par la population prévostoise, le Conseil municipal a décidé de ne pas renouveler le projet pilote avec le TACL. « Nous nous attendions à une augmentation raisonnable des coûts, mais jamais à la hauteur de 53 % », mentionne M. Paul Germain, maire de Prévost. « Nous invitons donc les utilisateurs de l’Inter à utiliser les services du Transport collectif et adapté de la MRC RDN où le processus de réservation a grandement été amélioré.

Le conseil d’administration du Transport adapté et collectif, dont le maire Paul Germain en est le président, est à élaborer un nouveau service de transport collectif pour la MRC qui verra le jour en 2019. Le conseil croit sincèrement que cette nouvelle offre sera digne du 21e siècle et sera répondre aux attentes des Prévostois de tout âge.

Réaction du TACL

C’est avec surprise que l’organisme Transport adapté et collectif des Laurentides (TACL) apprenait le 15 juin dernier, par voie de communiqué, que la ville de Prévost mettait fin à son entente en transport collectif après un projet pilote qui avait débuté en août 2017. Conséquemment la dernière journée du service à Prévost sera le 19 août prochain. La décision du maire en a stupéfait plus d’un. Le jeune projet pilote connaissait un vif succès, et la satisfaction des usagers était au rendez-vous.

Imprimer