L’Inter continura de desservir Prévost

Les élus de Prévost souhaitent conserver les services de l’Inter

Michel Fortier – Le maire de Prévost annonçait lors du Conseil municipal de lundi 9 juillet qu’une entente était intervenue pour la poursuite du transport par autobus, dit l’INTER, qui dessert les usagers de Prévost, vers la gare de Saint-Jérôme ou vers n’importe destination au Nord jusqu’à Mont-Tremblant ou même Rivière-Rouge.

Rappelons que le 20 juin dernier, nous annoncions la fin de cette entente à cause d’une hausse de coût de l’ordre de 53 %. Après avoir déclaré que cette hausse lui paraissait inacceptable, le maire de Prévost, Paul Germain et la MRC RDN ont renégocié une nouvelle entente avec le Transport adapté et collectif des Laurentides qui gère le service d’autobus l’Inter qui dessert les Laurentides de Rivière-Rouge à Saint-Jérôme.

L’ensemble des coûts du service de transport proposé par l’Inter serait ainsi passé de 129 675 $ à 85 000 $, alors qu’il était de 84 525 $ l’an dernier, soit une hausse négligeable de 475$. M. Germain s’est dit heureux de l’entente et considère que le dialogue et la négociation sont des chemins à apprivoiser entre la MRC Rivière-du-Nord et le TACL.

Ajoutons que le maire Germain qui est aussi président du TAC MRC RDN, souhaite bonifier l’offre de transport de notre MRC en réduisant les délais de réservation à 30 minutes et en ajoutant des arrêts au 500 m afin d’évité que l’usager ait à se déplacer sur plus de 250 m.

Les intéressés pourront prendre connaissance de la présentation du maire Germain sur le site d’enregistrement de la séance du conseil (au début) ou directement sur l’enregistrement.

 

Communiqué du TACL

Salle de nouvelle – Une entente intervient entre les parties, permettant de poursuivre la collaboration entre TACL et la MRC Rivière-du-Nord (RDN), sans interruption des services de l’Inter à Prévost. Conséquemment, la ville de Prévost a recommandé au conseil des maires, d’entériner la poursuite du projet pilote jusqu’en août 2019, ce qui fut effectivement adopté hier.

Un intérêt commun : la mobilité des citoyens

Cette collaboration permet une mobilité sur plus de 120 kilomètres, vers le nord comme vers le sud de l’axe de la 117, reliant la Ville de Rivière-Rouge à Saint-Jérôme. Un service peu commun au Québec, auquel s’associe la Ville de Prévost par le biais de la MRC RDN, pour une année supplémentaire. La mobilité intermunicipale et interrégionale est un vecteur important d’économie, d’attraction et de rétention, éléments sur lesquels les parties ont construit les bases de la nouvelle entente.

Un choix économique et écologique

Il est non seulement naturel pour l’Inter de passer par Prévost grâce à l’axe de la 117, mais aussi écologique et économique. La population bénéficie ainsi d’une mobilité sans frontière entre les villes de Saint-Jérôme et Rivière-Rouge. L’Inter sillonne le territoire de trois MRC : la MRC de La Rivière-du-Nord, la MRC des Pays-d’en-Haut ainsi que la MRC des Laurentides, en plus de Ville de Rivière-Rouge. Enfin, une récente enquête révèle que 17 % des utilisateurs de l’Inter le sont à partir du grand Saint-Jérôme. Un accès privilégié et facilité vers le nord, qui s’avère bonifier la richesse collective que représente l’Inter pour la région.

La mobilité d’aujourd’hui et de demain

L’entente conclue encourage le transport actif et la mobilité des personnes, avec le plus d’opportunités de mobilité possible. L’Inter enregistre plus de 10 % de tous les déplacements ruraux du Québec. La formule collaborative gagnante mérite de se consolider avec l’ajout de partenaires soucieux de la mobilité durable, telle la ville de Prévost.

Imprimer