Un 14 juillet à Saint-Jérôme

Lionel, le patron de la boulangerie Deux gars dans l'Pétrin et organisateur de ces festivités en collaboration avec la Chambre de commerce de Saint-Jérôme et Terroir et Découvertes. . – Photo : Jacinthe Laliberté
Jacinthe Laliberté
Jacinthe Laliberté

Les derniers articles par Jacinthe Laliberté (tout voir)

Les Français se fêtent

Jacinthe Laliberté – En cette journée du 14 juillet, les Français briguaient les honneurs de la place à Saint-Jérôme. Leur Fête nationale et leur participation le lendemain au Mondial étaient les propos des festivités.

Un air de guinguette joué par un duo de chansonniers, le va-et-vient des habitués de la place qui tout en serrant la pince de Lionel, le propriétaire de la boulangerie Deux gars dans l’Pétrin, lui lançaient franchement : « Bonne fête, le Français ! ».

Un petit creux ? Et pourquoi pas un croque-monsieur sur lequel flottait un petit drapeau français et pour dessert une sucette glacée aux mêmes couleurs! Le pain le Franchouillard, disponible seulement en cette journée spéciale, fait à partir de vin rouge et de saucisson biologique de Kamouraska se retrouvait dans les sacs à dos à défaut d’être porté sous le bras comme le veut la tradition de la baguette.

Assis à la petite terrasse de la boulangerie, les clients regardaient la Citroën décapotable stationnée tout près. Une virée dans cette petite voiture leur permit de longer un stationnement où des voitures européennes anciennes, du Club Citroën 2 CV Québec, du Club d’importation de Voitures européennes et du Regroupement des Voitures européennes, n’attendaient qu’à être admirées.

Pour terminer, fureter d’un kiosque à l’autre fut un délice. On y découvrait les étals de produits du terroir tels que : épices, vin, cidre de glace et créations artisanales de vêtements, bijoux, peintures, bouchons à bouteille de vin et sacs à main faits de jean recyclé.

Une petite fête agréable, gracieuseté de nos cousins les Français!

En images :

Imprimer