Les archives enfin soutenu par BAnQ

Lors du lancement du Manifeste, le 5 avril dernier, on reconnaît Linda Rivest et Suzanne Marcotte, respectivement directrice-archiviste et présidente de la SHRN, en compagnie du comédien Vincent Leclerc et du scénariste de la série Les Pays d’en Haut, Gilles Desjardins, ainsi que de l’artiste-peintre fabuliste Dominique Beauregard. – photo courtoisie
Salle de Nouvelles
Salle de Nouvelles

Les derniers articles par Salle de Nouvelles (tout voir)

La Société d’histoire de la Rivière-du-Nord obtient un soutien financier

Salle de presseLa Société d’histoire de la Rivière-du-Nord (SHRN) est heureuse d’annoncer que les efforts déployés pour l’obtention d’un soutien financier auprès de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) ont porté fruit.

Elle compte en effet parmi les 32 services d’archives privées agréés (SAPA) qui recevront un soutien pour 2018-2020, dans le cadre du nouveau programme de soutien aux archives privées administré par BAnQ pour le ministère de la Culture et des Communications.

C’est la première fois que la SHRN obtient un tel appui financier, malgré qu’elle soit reconnue comme service d’archives privées agréé depuis 2014. Sa performance des deux dernières années, particulièrement au niveau de la diffusion des archives, lui a permis de se démarquer parmi la quarantaine de SAPA qui espéraient un tel financement et dont une dizaine n’ont finalement pas été exaucés.

Encore du travail à faire pour la survie à long terme

Tout en se réjouissant de cette reconnaissance concrète, la SHRN entend poursuivre, de concert avec les autres services d’archives privées agréés, ses démarches pour assurer la pérennité de ces organismes essentiels à la sauvegarde du patrimoine. Car non seulement le montant de la subvention ne comble même pas le salaire d’un archiviste professionnel, sans égard aux nombreux autres frais liés au maintien d’un service d’archives, mais son versement n’est en outre assuré que pour deux ans.

C’est ainsi que la SHRN souhaite une rencontre avec la nouvelle ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, afin de la sensibiliser à son tour à l’importance que tous les SAPA reçoivent un montant récurrent qui couvrirait l’ensemble de leurs activités de base.

Dans ce contexte, le manifeste Ensemble, assurons le futur de notre passé, lancé le printemps dernier par la SHRN et la pétition qui a recueilli à ce jour plus de 2300 signatures à l’échelle du Québec, seront présentés à la ministre.

À titre de représentante des petits SAPA, la SHRN continue par ailleurs de siéger au Comité de transition pour la révision du programme d’agrément de BAnQ. D’autant plus qu’en vertu de ce programme, il est prévu que seulement 25 SAPA obtiendront du financement pour 2020-2022.

Un précieux appui des partenaires et des citoyens

La SHRN souligne l’appui de plusieurs partenaires de la région qui a sans doute milité en sa faveur, dont celui de la Ville de Saint-Jérôme, de la MRC de la Rivière-du-Nord et du Conseil de la Culture des Laurentides. Et elle compte toujours sur leur soutien dans le cadre de ses démarches à venir.

Alors que, ces derniers mois, les citoyens de la région s’inquiétaient avec raison de l’avenir des archives historiques dont elle est dépositaire, la SHRN les encourage aujourd’hui à continuer de lui confier leurs trésors archivistiques, qui la rendent vivante et dynamique.

Imprimer