Les échos du Conseil municipal de Sainte-Anne-des-Lacs

Jacinthe Laliberté

Les derniers articles par Jacinthe Laliberté (tout voir)

Jacinthe Laliberté – Séance ordinaire du Conseil municipal tenue le 9 décembre 2019.

Dernière séance ordinaire du Conseil de l’année 2019. Les membres du Conseil ont offert leurs vœux de santé et de bonheur aux citoyens présents.

Une nouveauté : réponses aux questions des citoyens

Dorénavant, dès le début de la séance du Conseil, la mairesse assurera le suivi des questions posées par les citoyens lors de l’assemblée du mois précédent, une nouveauté très appréciée de la part de ces derniers. Voici donc les principaux points pour ce mois-ci :

  • Chemin Sainte-Anne-des-Lacs – Le Conseil a finalement pris la décision d’envoyer une lettre à M. Bonnardel, ministre du ministère des Transports (MTQ), dans le but de solliciter une rencontre avec ce dernier afin de trouver des solutions quant à l’état lamentable du chemin Sainte-Anne-des-Lacs.
  • Procédure pour le déneigement – Une rencontre a eu lieu avec les deux entrepreneurs (Pavage Laurentien et Pavage Jérômien) pour les informer des attentes de la Municipalité aux regards des opérations de déneigement. La mairesse a invité les citoyens à rapporter tout incident impliquant l’un ou l’autre des entrepreneurs, et ce sans attendre.
  • Lac Ouimet – Un échéancier, élaboré par l’ingénieur responsable de préparer les plans et devis répondant ainsi aux exigences du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC), sera déposé au Conseil et présenté aux citoyens.

En réponse aux précisions demandées par Mme vanDerkom, lors de la période de questions de ce présent Conseil, la mairesse a mentionné une possible remise de documents aux résidents du lac Ouimet en février prochain.

Projet bibliothèque – Un dossier qui n’est pas facile à gérer selon les dires de la mairesse. C’est pourquoi la rencontre citoyenne n’a pas encore eu lieu. La citoyenne, Mme Plante, a demandé de retirer l’échéancier du site web de la Municipalité pour ne pas induire les citoyens en erreur.

Des mandats importants

Un premier mandat fut donné à une firme d’architectes pour la réalisation d’une étude diligente des bâtiments municipaux au coût de 17 900 $, taxes en sus. Selon la mairesse, en vue d’être proactive et de ne pas attendre l’irréparable, cette firme procèdera à l’analyse de tous les bâtiments municipaux.

Le dernier mandat, mais non le moindre, a été donné à la firme d’ingénieurs Équipe Laurence pour la réalisation de plans et devis relativement à une demande d’aide financière au ministère des Transports (MTQ) pour les travaux de réfection des chemins Fournel et Filion, demande qui avait déjà été déposée et refusée en 2017.

  1. Lamarche, conseiller, a longuement expliqué les raisons de la non-recevabilité de ce projet à cette époque. Le montant de 11 650 $, taxes en sus, alloué à cette firme, permettra de recevoir, assurément, une subvention gouvernementale de 675 000 $ qui couvrira 75 % du coût total des travaux. La Municipalité a déjà reçu une confirmation favorable à cet effet.

La mise aux normes des installations septiques de type puisards

Le Conseil a adopté le règlement concernant la création d’un programme de mise aux normes des installations septiques de type puisards. Pour les intéressés, ce règlement expliquant ce programme d’aide financière sera disponible à l’hôtel de Ville.

Un sujet très questionné de la part de trois citoyens particulièrement en ce qui concerne l’échéancier qui avait été publicisé dès les premiers débats faits sur ce sujet. La date limite étant le 20 août 2020, des lettres de rappel ont été envoyées. Il a été confirmé que tous devront se conformer.

Selon les statistiques du conseiller Harvey, 110 installations septiques ont été ciblées par ce programme. De celles-ci, environ une cinquantaine de demandes ont été reçues et, à ce jour, 15 permis ont été octroyés. Le dossier est en évolution pour les autres.

Des projets menés à terme

Des annonces importantes ont été faites. Dans un premier temps, le lancement des Politiques de la famille et des aînés pour lesquelles une dizaine de résidents ont travaillé dans le but d’améliorer la qualité de vie des citoyens a eu lieu à l’hôtel de Ville de Saint-Sauveur.

On a poursuivi avec l’annonce de l’acquisition d’une partie d’un terrain de 30 hectares adjacent à la forêt Héritage. Cette acquisition a été réalisée par Héritage plein air du Nord (HEPAN) et ce, grâce à la générosité de M. Luc Parent et de Mme Colette Maisonneuve Parent via un don écologique.

Un plus petit projet, mais combien important pour l’Environnement : la récupération des bouchons de liège que vous pouvez déposer, dès maintenant, dans des contenants situés à l’hôtel de Ville.

Période de questions

Constats d’infraction pour les bacs – Un citoyen réitère sa demande faite le mois dernier à l’effet que la Municipalité devrait émettre des constats d’infraction aux propriétaires des bacs laissés sur le bord du chemin en permanence. Il aimerait connaitre, à l’avenir, le nombre de constats émis au cours de chaque mois.

La plateforme « Voilà! » – Sans jeu de mots, cette plate-forme qui se voulait le moyen de communication privilégié par la Municipalité tombe quelque peu à plat. Plusieurs ratés, voire l’absence de l’information, depuis au moins un mois, ont été soulignés aux membres du Conseil qui ont été, bien malgré eux, dans l’obligation de confirmer aux citoyens que ce n’était pas la trouvaille du siècle. Un dossier à suivre particulièrement en ce qui concerne la réception des comptes de taxes via cette plateforme.

Imprimer