Les échos du Conseil de municipal de Prévost

Yvon Blondin – Soirée de conseil municipal du14 octobre 2020.

Lors de la séance d’octobre, nous sommes revenus à la formule Internet sur Facebook, et ce pour respecter les règles de distanciation. La formule 2.0 est une bonne idée, mais plusieurs ratées avec la diffusion du son et de l’image ont terni la diffusion.

Au point consacré à nos conseillers

Monsieur Lorrain présente le projet Prévost ensorcelé : très simple, vous décorez votre maison pour la fête de l’Halloween, prenez des photos et les placez sur un site que l’Hôtel de Ville mettra à votre disposition, ensuite un jury populaire déterminera les gagnants; des prix seront octroyés.

Le conseiller Morin, de son côté, nous rappelle que la fête des bénévoles a été reportée à une date indéterminée, mais ce n’est que partie remise.

La conseillère Dupras nous informe que la bibliothèque municipale a dû revenir avec la formule de service à l’auto pour prêts de livres, exception faite pour les personnes de 65 ans et plus et pour les handicapés.

Et pour terminer, le conseiller Daigneault mentionne une fois de plus que la cueillette des feuilles se fait dans des sacs de papier destinés à cet usage, mais aucun sac de plastique. Le bac brun est aussi une alternative.

Du côté des finances

Monsieur le maire nous informe que la Ville, pour l’année 2020, s’enlignerait par un surplus de 228 000 $, et ce malgré les inconvénients que cause le coronavirus.

Un montant de 325 000 $ a été voté pour des frais d’ingénierie et de géotechnique, ce montant sera distribué pour payer plusieurs projets à venir.

Nous verrons, en 2021, une réparation majeure des rues Brunette et Principale, dans le secteur Lesage, au montant de 3 090 000 $.

Nous verrons très bientôt les abribus sur la route 117 : un montant de 54 158 $ a été voté pour la fabrication de six dalles qui les accueilleront.

Le site Doucet, l’endroit où notre Ville dépose son sable, sera équipé d’une barrière coulissante au montant de 24 786 $; monsieur le maire se référait à des personnes qui « empruntaient » du matériel.

Un citoyen avait mentionné au Conseil de ville, il y a de cela une année, des défauts importants sur le chemin du Lac Écho, qui auraient été faits en 2017-2018. Et bien, la Ville donne suite à cette plainte : 30 sondages seront effectués sur une distance de 2,8 kilomètres. La firme SCT offrira une assistance technique pour essayer de déterminer le fond de l’histoire; un montant de 15 000 $ a été voté. Monsieur le maire a affirmé que la Ville est décidée à poursuivre jusqu’à la fin.

La compagnie Ligne Fit s’occupera du marquage de la chaussée pour l’année 2021, un montant de 62 053 $ y sera investi.

Le « container » polyvalent affecté à la gare de Prévost s’est fait une beauté, une murale y a été peinte pour une somme de 3 650 $.

Question du public

Madame Alexandra Gagnon-Tillard s’informe de la vocation future de l’église sur la rue Principale qui est la propriété de la ville de Prévost, monsieur le maire répond que pour le moment la Ville n’envisage pas de modifications à moyen terme.

Myriam Dandurand déplore les délais des réponses provenant du département d’urbanisme. Monsieur le maire explique que parfois les dossiers sont plus complexes que d’autres et que cette année nous avons vu un boom dans les réservations résidentielles et les ventes de maisons et qu’il qualifie de deux années en une.

Madame Nathalie Lachance demande l’installation d’une patinoire au Domaine des Patriarches. Monsieur le maire lui suggère de faire circuler une pétition pour voir si la demande le justifie.

Madame Audrey Milken demandait que le stationnement sur la rue Filiatrault soit interdit : cela causé par l’affluence à la vieille gare. Et bien, la conclusion du dossier : son souhait sera réalisé, mais seulement sur un côté et le tout fut voté à la séance du conseil.

Pour terminer, la conseillère Guay nous informe que les dommages sur la montée Sainte-Thérèse, qui fut pavée en 2014, seront évalués en vue de réparations subséquentes.

Imprimer