Échos du conseil de Ville de Sainte-Anne-des-Lacs

Jacinthe Laliberté
Les derniers articles par Jacinthe Laliberté (tout voir)

Soirée de conseil municipal du 8 mars 2021

Jacinthe Laliberté . En cette Journée internationale des femmes, la mairesse a dédié la soirée à toutes les femmes de la municipalité : « Comment passer, sous silence, cette journée, surtout cette année, où le télétravail s’est développé plus que jamais, ce qui a, inévitablement, changé la vie des femmes. Nous sommes fortes, mais pensons tout de même à nous. » 

Le printemps qui est à nos portes annonce des changements. La Municipalité ne déroge pas à cette règle, car c’est le temps des embauches et de l’octroi de contrats.

Des embauches et des permanences d’emploi

L’engagement de trois pompiers à temps partiel, et ce, à compter du 1er mars, permettra de combler des postes vacants. Dix employés ont aussi été recrutés pour le camp de jour Magicoparc.

De plus, le Conseil a entériné la permanence d’emploi à titre d’adjointe au service des Loisirs, de la Culture et de la Vie communautaire de Christine Lespérance; et de Tommy Cloutier, à titre de journalier.

Les chemins, une continuelle préoccupation 

Balayage des rues – Le contrat de balayage des rues a été octroyé à l’entreprise J.R. Villeneuve inc. pour les trois prochaines années au coût de 189 480 $, taxes en sus (835 $ / kilomètre). Une option pour les années 2024 et 2025 a été attribuée à la même entreprise. Étonnamment, une baisse des coûts a été constatée comparativement à l’an passé (890 $ / kilomètre). La mairesse était heureuse de l’annoncer.

Travaux de lignage – Le même type de contrat, c’est-à-dire, pour les trois prochaines années, au coût de 45 190 $ (0,25 $ km tracé), taxes en sus avec une option pour les deux années subséquentes, a été octroyé à Lignes Fit inc. pour les travaux de lignage de certains chemins municipaux. Là encore, une diminution des coûts a été constatée. En 2020, le montant payé fut d’environ 0,28 $ le kilomètre tracé.

Chemin des Loriots – Finalement, le Conseil a opté pour la réfection complète de ce chemin au coût de 931 937 $, taxes en sus. Des huit soumissions reçues, l’entreprise 9267-7368 Québec inc. (A. Desormeaux Excavation) a été retenue pour la réfection de la structure de chaussée, pour l’amélioration du drainage de surface et pour la pose de pavage. 

Adoption d’un règlement – Décrétant une dépense de 172 690 $ et un emprunt du même montant pour la réfection d’une partie du chemin des Colibris (du chemin des Chêneaux jusqu’à la fin du chemin sans issu), la Municipalité a adopté un règlement puisqu’elle ne dispose pas de tous les fonds nécessaires pour effectuer ces travaux. 

Chemin Sainte-Anne-des-Lacs – Ce chemin est, encore une fois, le centre des discussions. Le Conseil a d’ailleurs voté une résolution pour qu’une demande soit acheminée au ministère des Transports (MTQ). Au-delà de cette demande, la démarche se veut plutôt une prescription pressant ce dernier à poursuive de façon stricte et rigoureuse l’entretien de son infrastructure et de tenir informée la Municipalité des interventions à venir. 

La Municipalité a voulu profiter de l’occasion pour investir sur les infrastructures de transports actifs telles que les trottoirs, pistes cyclables et/ou corridor multifonctionnel. Ce projet en sera un d’envergure. 

Josée Plante, citoyenne, a voulu connaître le délai entre l’envoi de cette demande et la réponse du MTQ. « On ne sait pas. Deux semaines, deux mois. Qui sait ? Cependant, nous ferons un suivi très serré à cet effet », a conclu la mairesse.

Dépenses majeures

À chaque mois, le Conseil doit autoriser une dépense si elle est de plus de 2 500 $. Ce mois-ci, trois dépenses pour la MRC des Pays-d’en-Haut excèdent ce montant : l’une de 112 800 $ est pour la gestion des matières résiduelles, celle de 156 301 $ pour les quotes-parts liées aux compétences de la MRC et la dernière de 8 899 $ en lien avec le service d’évaluation foncière. 

Dans un autre ordre d’idée, la Municipalité a attribué la somme de 77 000 $ à l’organisme Héritage plein air du Nord (HEPAN) afin de l’aider à se créer un fonds de dotation pour l’intendance. Un tel fonds est habituellement placé à perpétuité et permet de générer des intérêts qui sont utilisés aux fins de la mission d’un organisme. 

Les citoyens du lac Ouimet, toujours en attente des travaux sur l’exutoire de ce lac, seront heureux d’apprendre qu’un mandat a été alloué à la firme Les Services Exp Inc. au montant de 75 500 $ pour des travaux d’ingénierie.

Loisirs, Culture et Vie communautaire

Le service des Loisirs est en effervescence. Les activités de la semaine de relâche ayant été un succès selon la conseillère Catherine Hamé, les employés de ce service se sont attaqués à l’organisation du 75e anniversaire de la Municipalité. Les activités seront annoncées, sous peu, sur ses différentes plateformes. 

Les parcs ont besoin d’une cure de rajeunissement. Ainsi donc, des modules de jeux et de mobilier extérieur pour une clientèle à mobilité réduite ainsi qu’un mobilier accessible à tous seront, bientôt, installés. 

Comité consultatif en Environnement

Vu la vacance à la direction du service de l’Environnement, les membres du comité consultatif de l’Environnement (CCE) ont recommandé au Conseil la reconduction des mandats de Ginette Grenier et de Serge Pronovost au comité consultatif en Environnement, et ce, jusqu’au 31 décembre 2022. 

Période de questions

Le stationnement dans les rues de la municipalité, une problématique qui fait réagir les citoyens notamment ceux qui ont reçu une contravention pour avoir stationné, ne serait-ce que le temps de déblayer leur entrée. 

Plusieurs citoyens ont demandé d’assouplir le règlement stipulant l’interdiction de stationner en tout temps pour le permettre certaines périodes de l’année. À ces demandes, la mairesse a mentionné que la Municipalité aimerait acheter des terrains pour en faire des stationnements, ce qui aiderait à résoudre, en partie, la problématique.

Imprimer