Échos du conseil de Ville de Sainte-Anne-des-Lacs

Jacinthe Laliberté
Les derniers articles par Jacinthe Laliberté (tout voir)

 Jacinthe Laliberté – Séance ordinaire du Conseil municipal tenue le 10 mai 2021

Un conseil qui se déroula sans anicroche soulignant quelques nouveautés particulièrement en urbanisme. Dès le début de la séance, la mairesse présenta les faits saillants du rapport financier 2020 ainsi que celui du vérificateur interne pour l’exercice terminé le 31 décembre de cette même année, une Municipalité en santé financière selon cette dernière.

Dépôt du rapport de la mairesse

Madame Monette-Laroche a fait état des revenus (7 319 592 $) et des dépenses (7 151 503 $) de fonctionnement de l’administration municipale. En tenant compte des différents éléments de conciliation à des fins fiscales (amortissement, remboursement de la dette, affectations, autres), l’administration municipale a réalisé un excédent de 314 955 $. Le surplus accumulé non affecté affiche un solde de 1 181 948 $.

Comme le Code municipal du Québec l’exige, les faits saillants de ces rapports seront publiés dans le Journal des citoyens.

Des embauches et des nominations 

Chaque mois a vécu son lot d’embauches. En avril, le service des Travaux publics bénéficia de l’ajout d’employés et, ce mois-ci, ce fut le service des Loisirs, Culture et Vie communautaire. Donc, le Conseil a entériné l’embauche de madame Plouffe au poste d’adjointe à la Culture comblant ainsi une vacance; et madame Blackburn Barbeau a été nommée à titre de remplaçante au poste de commis aux prêts. 

De plus, trois accompagnatrices ainsi que deux animatrices ont été embauchées au camp de jour. Magicoparc.

Finalement, madame Christine Valiquette, directrice du service de l’Urbanisme, agira en tant que substitut du directeur général, Jean-Philippe Gadbois, lors des vacances estivales de ce dernier.

Quelques petites nouvelles de la Voirie

Le nivelage des chemins est achevé. Le balayage des routes, commencé le 10 mai, est presque terminé et l’abat-poussière est prévu pour le mois de juin. 

Le conseiller Jean-Sébastien Vaillancourt est revenu sur le projet pilote « ramassage de branches » qui semble, quelque peu, controversé en apportant les précisions suivantes : « C’est un projet en évolution depuis trois ans. L’an passé, ce projet de ramassage de branches à domicile a mobilisé une équipe d’hommes pendant quelques semaines de la saison estivale ce qui a empêché la réalisation de travaux d’envergure. Nous avons, donc, dû repenser ce service. »

Urbanisme 

De plus en plus de changements sont apportés aux règlements du service de l’Urbanisme. L’avis de motion et de dépôt de premier projet visant à exclure les milieux sensibles de la superficie minimale de lots destinés à la construction en est un exemple des plus concrets. 

Politique environnementale 

La mairesse a présenté l’adoption de la Politique environnementale, en ces termes : « Plusieurs personnes ont travaillé très fort pour élaborer une politique qui ressemble, le plus possible, à Sainte-Anne-des-Lacs. Adopter cette politique environnementale veut dire qu’à partir du moment où le Conseil prend la décision de l’adopter, il faut penser environnement. Est-ce que les actions prises correspondent à notre politique ? C’est là qu’il sera important que les citoyens pensent environnement. Dès lors, tous les citoyens en profiteront. »

Comité consultatif de l’Environnement (CCE)

Le conseiller Harvey a souligné le travail des membres du CCE dans plusieurs dossiers notamment celui des dérogations mineures et du Fonds environnemental, projet qui a été amorcé il y a plusieurs années. 

Il expliqua que toutes les recettes d’infractions liées à l’environnement sont mises dans un fonds qui servira à financer des projets en environnement. Un guide et un formulaire ont été élaborés par certains membres du CCE. Ces documents seront mis, dans les semaines qui suivent, sur le site de la Municipalité. Les gens pourront déposer des projets de type environnemental jusqu’au 31 août. Monsieur Harvey a invité les citoyens à être à l’affut des informations. 

Il a aussi mentionné, fort d’un succès insoupçonné, qu’un « deuxième contenant pour la cueillette de la styromousse » a été ajouté. 

La gestion des fossés demeure, pour le CCE, une préoccupation constante. Le nouveau directeur du service de l’Environnement, Mathieu Langlois, qui a présenté son plan d’action pour l’année 2021, travaillera de concert avec les membres de ce comité sur différents dossiers, dont ledit mentionné.

Période de questions

La mairesse a répondu à la question posée par monsieur Drennan au sujet de la station de lavage. Comme cette question relevait d’un point à l’ordre du jour, elle fut doublement précisée. Or, une demande d’aide financière a été demandée dans le cadre d’un programme de subvention du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs. Nonobstant cette aide, la Municipalité installera la station pour la saison estivale. L’obtention d’une subvention sera un élément de bonification.

La réservation des kayaks à l’île Benoit a, aussi, été portée à l’attention du Conseil puisque, l’été passé, il y eut certaines ratées dans le système mis sur pied lors de la pandémie. Le directeur général a rassuré la citoyenne que le système sera amélioré pour l’été qui vient. Pour ce faire, il communiquera avec celle-ci pour ainsi cibler la véritable problématique.

Imprimer