Politique familiale-aînés

Jacinthe Laliberté
Jacinthe Laliberté

Les derniers articles par Jacinthe Laliberté (tout voir)

Rencontre des citoyens de Sainte-Anne-des-Lacs

Jacinthe Laliberté Dans le cadre de la révision des Politiques familiale-aînés, un groupe de citoyens de Sainte-Anne-des-Lacs, particulièrement composé d’aînés, s’est réunis le 24 octobre au Centre communautaire.

Un peu d’histoire permettra de contextualiser cette révision des politiques. En 2010, la MRC des Pays-d’en-Haut a élaboré sa Politique de la famille et en 2015, celle des aînés. Ce fut un travail de collaboration entre les dix municipalités constituantes, et cela, grâce principalement à une contribution financière du ministère de la Famille et des Aînés.

La principale ligne directrice du plan d’action de la Politique de la famille visait leurs besoins afin de reconnaître leur contribution essentielle à la communauté. Quant à la Politique des aînés, ce plan d’action, mis en œuvre dans le cadre d’une démarche MADA (Municipalité amie des aînés), permit de préciser l’importance de donner un milieu de vie aux aînés qui assurera leur épanouissement en fonction de leurs capacités.

Il est d’importance, avant tout, de définir ce qu’est une MADA afin de comprendre tous les rouages associés à l’élaboration de telles politiques. Celle-ci est une municipalité ou une MRC qui met, notamment, un frein à l’âgisme et favorise la participation des aînés aux différentes instances dont la préoccupation première est la qualité de vie (Famille Québec).

Revenons, maintenant, au but premier de cette rencontre du 24 octobre, la mise à jour des plans d’action 2015. Encore une fois, la MADA est à l’origine de ce processus.

Mme Stéphanie Léveillé, chargée de projet politique familiale-aînés de la MRC, sera la responsable du dossier et offrira, tout au long de la démarche, un accompagnement selon les besoins. La MADA, cette fois, a élargi son action à la famille ce qui assurera une démarche complète.

Cette révision s’échelonnera du mois d’août 2018 au mois de décembre 2019. On y retrouvera les étapes suivantes : la mise sur pied de comités de travail, la rétrospective des politiques afin d’entériner ou de redéfinir les objectifs selon l’état actuel de la situation, les consultations locales, la rédaction des plans d’action et, finalement, leur suivi respectif dont la responsabilité incombera aux municipalités.

Mme Catherine Hamé-Mulcair et M. Normand Lamarche, conseillers municipaux, seront responsables de chacun de ces dossiers. La première siègera sur le comité de la famille et le second sur celui des aînés. D’ailleurs, ce dernier, présent à cette première rencontre, mentionna que le Conseil municipal avait déjà déposé une demande de subvention pour la mise à jour, ce qui permettra de soutenir les comités lors de chacune des grandes phases du projet.

À la fin de la soirée, ils arrivèrent au constat suivant : plus de 60 % des actions du plan d’action MADA-Sainte-Anne-des-Lacs, Politique des aînés, avaient été réalisées. Il restera à se pencher sur certaines thématiques pour finaliser la révision de ce plan.

Par contre, il n’en va pas de même pour la révision de la Politique de la famille puisqu’il n’y avait aucun représentant pour ce comité à cette première rencontre. « Il faudra être créatif pour rejoindre les familles qui sont sollicitées par les aléas de la vie quotidienne », de conclure Mme Léveillé. D’autres rencontres sont, de toute façon, à prévoir.

En conclusion, la chargée de projet précisa qu’il fallait, avant tout, travailler localement pour arriver à harmoniser les plans d’action de tout un chacun dans le but de générer une seule et unique Politique globale de la MRC.

Imprimer