Fête nationale

Les Annelacois savent faire la fête

Jacinthe Laliberté – Un évènement des plus réussis ! En effet, les organisateurs de la Fête nationale du Québec ont dû donner accès au site avant l’heure indiquée vu le nombre de citoyens qui y convergeaient vers le parc Henri-Piette.

Tombera-t-il? Tombera pas? La force du tir en décidera. Ce jeu en a attiré plus d’un.

La température, très clémente, invitait à la fête, aussi animée et conviviale que les autres années. D’ailleurs, près de 600 personnes sont venues festoyer et s’amuser allègrement en cette journée du 23 juin sous le thème « Un monde de traditions ».

Une animation soutenue invitait les citoyens à passer d’un site d’activité à un autre. La clown Taxi-Lune, la maquilleuse et le photographe étaient très en demande. Les files d’attente étaient très longues sans être incommodantes, vu la variété des activités : le taureau mécanique se tortillait au grand plaisir des jeunes ou moins jeunes cowboys « en herbe », des jeux de kermesse comme la pompe à eau, la souque à la corde ainsi que les jeux gonflables offraient la possibilité de se dépenser à volonté.

La cracheuse de feu, Pyro Kabaret, a épaté les nombreux festivaliers.

Une visite remarquée des députés de la région, Mme Marguerite Blais et M. David Graham, qui sont venus saluer les Annelaçois en cette journée spéciale.

Près des sites de jeux, le chapiteau appelait à la détente en accueillant tous ceux qui désiraient s’abreuver ou se régaler du traditionnel souper spaghetti servi par les membres de l’Amicale des Aînés et du club Optimiste.

Cette année, un tournant encore plus vert qu’à l’habitude, tout était compostable : des ustensiles et assiettes aux pichets d’eau sur les tables, en lieu et place des bouteilles, une réduction du nombre de stations à déchets et, sans contredit, un tri parfait des matières résiduelles supervisé par M. Pronovost, bénévole et vice-président du comité consultatif de l’Environnement. Un effort remarqué par plus d’un.

Avant de relancer les festivités, la mairesse, Mme Monique Monette Laroche, a comme chaque année présenté son discours protocolaire. Nouveauté ! L’hommage au drapeau fait par les chanteurs du groupe « Les Tavarneux », qui ont allègrement entonné Gens du Pays, une chanson de circonstance, pendant que le drapeau volait au vent.

Par la suite, la cracheuse de feu, Pyro Kabaret, lança ses filets de feu au-dessus des enfants émerveillés. Quant au groupe Les Tavarneux, leurs chansons ont fait sautiller et trémousser les festivaliers jusqu’à perdre le souffle. Le clou de la soirée… le feu d’artifice avec un jeu pyrotechnique plus qu’impressionnant.

Imprimer