Le curé Labelle reconnu

Pour David Graham, député de Laurentides-Labelle, le nom du Curé Labelle est omniprésent dans les Laurentides… comme c’est le cas au cœur de la région, à la municipalité de Labelle, où l’on retrouve une statue du célèbre personnage. Il se dit très fier de cette reconnaissance et ajoute : « On peut clairement affirmer que notre région ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui, n’eut été du travail de celui qu’on a surnommé le Roi du Nord. » - photo courtoisie
Salle de Nouvelles
Salle de Nouvelles

Les derniers articles par Salle de Nouvelles (tout voir)

Personnage historique canadien

Henri PrévostLe déjà célèbre curé de Saint-Jérôme Antoine Labelle est désormais reconnu comme personnage d’intérêt historique national au Canada.

La ministre de l’Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de Parcs Canada, Catherine McKenna, en a fait l’annonce le 31 juillet, donnant ainsi son aval à la recommandation de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada. La Commission a pour mandat de conseiller le gouvernement pour la commémoration d’aspects de l’histoire canadienne revêtant une importance nationale.

Cette annonce réjouit grandement la Société d’histoire de la Rivière-du-Nord (SHRN), qui est à l’origine de cette reconnaissance nationale. C’est en effet l’organisme jérômien qui avait déposé une demande en ce sens il y a deux ans.

À cet effet, un dossier étoffé avait été soumis à la Commission, mettant en relief le rôle déterminant du curé Labelle à la fin du XIXe siècle, non seulement pour le développement du territoire aujourd’hui connu comme les Laurentides, mais aussi pour contrer l’exode des Canadiens français vers les États-Unis et promouvoir l’émigration francophone au Canada.

« Homme d’action, animé d’une vision de missionnaire-colonisateur, ce prêtre catholique, curé de la paroisse de Saint-Jérôme de 1868 à 1891, est aussi reconnu pour son rôle comme sous-ministre du département de l’Agriculture et de la Colonisation de 1888 à 1890 pour le gouvernement du Québec. De plus, il a effectué deux missions en Europe afin de recruter de nouveaux colons et de stimuler les échanges économiques », souligne la Commission dans sa recommandation à la ministre McKenna.

Grâce à ce statut demandé par la SHRN, Antoine Labelle s’ajoute aux quelque 3 600 désignations patrimoniales fédérales accordées jusqu’à présent, parmi lesquelles on retrouve environ 700 personnages historiques. Cette reconnaissance sera officiellement soulignée d’ici quelques mois par l’installation à Saint-Jérôme d’une plaque de bronze. On trouve aussi maintenant un onglet consacré au curé Labelle sur le site web de Parcs Canada.

Une troisième reconnaissance!

Il s’agit d’une troisième reconnaissance officielle de l’œuvre d’Antoine Labelle. En 2014, la Ville de Saint-Jérôme en avait fait l’un de ses dix premiers personnages historiques identifiés en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel du Québec. Puis, en 2016, la ministre de la Culture et des Communications, madame Hélène David, avait à son tour reconnu son importance en le désignant comme personnage historique inscrit au Répertoire du patrimoine culturel du Québec.

Pour la SHRN, qui était aussi à l’origine des deux autres désignations, la reconnaissance à l’échelle du Canada allait donc de soi. « Pour sa contribution à son pays, le Roi du Nord est digne de passer à l’histoire nationale », affirmait Suzanne Marcotte, la présidente de l’organisme en 2017, au moment du dépôt du dossier à la Commission.

Pour mieux connaître le curé Labelle

Rappelons que la SHRN a aussi réalisé une surprenante exposition en ligne sur le curé Labelle dans le Musée virtuel du Canada, avec l’appui du Programme d’investissement Histoires de chez nous, qui aide les musées et organismes patrimoniaux canadiens à élaborer des expositions virtuelles racontant des histoires locales uniques et passionnantes. On peut consulter cette exposition bilingue, intitulée Antoine Labelle : un curé dans une soutane trop étroite, sur le site web de la Société d’histoire ou sur museevirtuel.ca dans la section Histoires de chez nous.

La Société d’histoire jérômienne a en outre réalisé en 2015 l’espace muséal consacré au curé Antoine Labelle dans la cathédrale de Saint-Jérôme.

Pour tous ces projets concernant Antoine Labelle, la SHRN a bénéficié de la précieuse collaboration de l’artiste adéloise Dominique Beauregard. peintre-fabuliste passionnée par l’histoire du légendaire Roi du Nord, celle-ci avait également réalisé la série de magnifiques toiles composant l’exposition itinérante Les stations du curé Labelle, présentées en 2016 à l’occasion du 125e anniversaire de la mort du personnage.

Imprimer