Élection fédérale – Le point de vue des candidats

Salle de Nouvelles
Salle de Nouvelles

Les derniers articles par Salle de Nouvelles (tout voir)

Quatre questions pour les candidats de Rivière-du-Nord

La rédaction – En vue des prochaines élections fédérales qui se tiendront en octobre prochain, le Journal des citoyens a envoyé une série de questions à tous les candidats des circonscriptions Rivière-du-Nord (Prévost) et Laurentides-Labelle (Sainte-Anne-des-Lacs et Piedmont).

Les questions touchaient différents enjeux régionaux. Les voici :

Q1 : Qu’elles sont les valeurs que vous souhaitez défendre dans votre circonscription?

Q2 : Qu’est qui vous apparait comme prioritaire pour votre circonscription?

Q3 : Quelle est l’orientation de votre parti relativement à l’environnement et quel est votre point de vue sur l’impact de ces orientations dans votre comté? Ex.: le projet Énergie-est ou les problématiques reliées à la gestion des lacs?

Q4 : En regard du multiculturalisme, le Fédéral privilégie une approche ouverte. La récente Loi 21 votée par le Québec a soulevé un tollé de protestation à travers le Canada. Quelle est votre position sur la question de la laïcité de l’état? Et pensez-vous que le concept du multiculturalisme devrait être subordonné à l’acceptation et la mise en place d’une politique d’un Canada laïc?

Rhéal Fortin

Candidat Bloc québécois

Q1 : Juriste de formation, la justice m’est toujours apparue comme une valeur importante de mon action professionnelle et politique. Nous devons travailler à construire une 

société plus juste en protégeant mieux les travailleurs avec une réforme de l’assurance-emploi, en dénonçant les paradis fiscaux et en faisant de la lutte à la pauvreté une priorit

é. 

Par ailleurs, je continuerai de défendre notre culture, notre laïcité et notre langue. Le Québec est une grande nation. Nous devons avoir des députés du Bloc québécois à Ottawa pour nous tenir debout. Avec un éventuel gouvernement minoritaire, le Bloc Québécois négociera pour le Québec, juste pour le Québec, et nous ferons des gains pour nous et nos familles! 

Q2 : Plusieurs dossiers sont importants, mais je pense que nous devons travailler davantage à l’amélioration de notre qualité de vie. Comme député du Bloc québécois dans Rivière-du-Nord, je défendrai toujours les intérêts des gens d’ici et je travaillerai avec le prochain gouvernement pour améliorer la qualité de vie des gens et des familles de la région. Je vais aussi continuer d’appuyer, comme je l’ai toujours fait, nos organismes et nos projets collectifs. Je m’y engage. Vous pouvez compter sur moi! 

Q3 : Contrairement à tous les autres partis fédéraux, le Bloc québécois continuera de défendre l’intégrité du territoire québécois contre les pipelines. Au Bloc québécois, nous proposons et nous soutenons les investissements pour une transition énergétique moderne et respectueuse de nos valeurs. Le pétrole doit céder le pas aux énergies propres! Dans Rivière-du-Nord, nous avons tout à gagner de cette transition avec en autres la présence de la Compagnie électrique Lion et l’Institut du véhicule innovant.

Q4 : Seul le Bloc québécois reconnaît que ce projet de loi sur la laïcité est légitime et nécessaire. La position du Bloc québécois est simple : c’est au peuple du Québec d’en décider et il en a décidé par la voix de son Assemblée nationale. Nous défendrons toujours les valeurs et les projets du Québec.

Sylvie Fréchette

Candidate du Parti Conservateur du Canada

Q1 : Comme mère, entraîneure dans le sport-études ou en m’impliquant dans des causes caritatives, je cherche toujours à améliorer la vie des gens. Je suis persuadée qu’en tant que politicienne avec le Parti conservateur du Canada je pourrai aider un plus grand nombre de personnes. Je suis et j’ai toujours été fière de ma ville, de ma province et de mon pays. Le PCC est le parti qui respecte le plus le Québec et qui travaillera toujours pour améliorer la vie des gens, la vie des familles.

Q2 : Dans Rivière-du-Nord, mon enjeu prioritaire sera de redonner plus d’argent dans les poches des familles. Déjà, le Parti conservateur a annoncé en amorçant la campagne électorale des mesures qui vont aider ceux-ci à mieux boucler leurs fins de mois : une baisse d’impôt pour tous, un crédit d’impôt pour les activités physiques chez les jeunes, les prestations de maternité libres d’impôt ainsi qu’éliminer la TPS sur les factures d’Hydro-Québec.

Q3 : Notre formation politique reconnaît que les changements climatiques sont réels. Pour ce faire, nous avons un vrai plan pour protéger notre environnement et réduire les émissions de GES. Ce plan vise à promouvoir les innovations et les technologies vertes qui amélioreront l’efficacité énergétique et réduiront les émissions de gaz à effet de serre. De plus, nous souhaitons travailler pour mieux protéger notre environnement naturel, notamment notre air, notre territoire, nos eaux et notre faune. 

Q4 : Le Parti conservateur du Canada respecte l’autonomie du Québec et les champs de compétence des provinces. Dans cette optique, nous n’avons pas l’intention de contester la Loi 21 qui a été votée par les élus québécois à l’Assemblée nationale du Québec. Nous considérons que le fédéral ne devrait pas s’ingérer dans cet enjeu qui a été décidé au niveau provincial.

Florence Gagnon

Candidate Libéral

Q1 : Les valeurs que je vais défendre sont la famille, un engagement ferme dans la protection et le respect de l’environnement, la participation de tous les citoyens au développement économique, le soutien à une justice sociale, le respect des droits et libertés individuelles ainsi que le droit à la démocratie. 

Q2 : Soutenir les petites et moyennes entreprises (PME), les entrepreneurs ainsi que le développement économique de la région. Je souhaite également venir en appui à la résolution de la problématique de pénurie de main d’œuvre par le biais de programmes de formation et de développement des compétences. Je m’engagerai dans la résolution des enjeux sociaux et en particulier celui de l’itinérance, présente dans notre région, en mettant à contribution le programme de la Stratégie nationale sur le logement mise en place par notre gouvernement. Ce même programme sera également lié à la construction et la modernisation de logements pour personnes à faible revenu et nos aînés. De plus, je favoriserai le vieillissement actif grâce au programme Nouveaux Horizons et déploierai davantage d’efforts pour l’amélioration des services de soins à domiciles. 

Q3 : Notre gouvernement a déclaré l’état d’urgence climatique et place conséquemment l’environnement comme enjeu prioritaire. En collaboration avec différents intervenants de notre région, je proposerai des investissements majeurs vers une transition écologique adaptée. Ceux-ci toucheront par exemple la protection d’écosystèmes menacés, la mise en place de programmes de subvention venant supporter le développement de l’expertise déjà reconnue en électrification des transports dans notre région, des investissements importants en infrastructures vertes (bornes électriques, pistes cyclables, réseau de transport en commun) ainsi qu’un support pour nos agriculteurs, rejoignant notamment l’industrie alimentaire biologique ainsi que la modernisation des équipements de travail.    

Q4 : Le Canada est déjà un état laïc et ça se reflète dans nos institutions. La loi 21 est contestée devant les tribunaux au Québec. Nous allons donc continuer de suivre ce processus de près, actuellement géré par le Gouvernement du Québec. Ce débat doit d’abord et avant tout avoir lieu au Québec.

Normand Michaud

Candidat Parti populaire du Canada

Q1 : Je préconise deux valeurs importantes, la sécurité des gens et la responsabilisation que chacun doit maintenir dans le respect de nos valeurs pour un Québec fort dans un Canada uni. Le comté Rivière-du-Nord évolue dans ce sens.

Q2 : La santé est une priorité qui sera mise en évidence, car nous allons enlever la TPS et ainsi remettre la responsabilité au Québec de mieux s’organiser afin de rendre l’accès plus facile et de désengorger les hôpitaux, car nous avons le droit à un accès de qualité.

Q3 : Ne touche pas à mon lac, il est facile de parler ainsi alors que les eaux se rejoignent du nord au sud et de l’ouest vers l’est. Nous en sommes tous responsables et chacun doit s’y attarder, car notre eau est précieuse. Un gouvernement PPC obligera les provinces à assurer une protection accrue afin de sauvegarder l’ensemble de nos lacs. Arrêtons de faire de l’aveuglement et passons à l’action. 

Q4 : Le Québec est en droit de gérer cette question en protection de ses valeurs et convictions. Un gouvernement PPC laisserait plein pouvoir sur la question aux provinces. Nous dénonçons l’attitude d’ingérence des libéraux et des conservateurs sur ce point. Aucune religion ne doit s’imposer et créer des contraintes d’inconfort dans notre société.

Le Multiculturalisme doit se faire en fonction de nos valeurs et convictions. Nous devons mettre en place des règles précises et de choisir des gens en fonction des besoins et du respect de notre mode de vie au Canada. Il existe des nationalités qui refusent de s’intégrer alors qu’ils ont quitté un milieu qui ne répondait pas ou plus à une qualité de vie. Ils doivent s’intégrer et accepter notre mode de vie dans le respect de tout un chacun. Nos frontières ne doivent pas être des lieux de réfugiés, nous devons fermer le tout pour une meilleure gestion.

Dans Rivière du Nord, seul le PPC peut amener un vrai changement, je vote PPC.

Joey Leckman

Candidat Parti vert

Il est temps d’arrêter de promettre des petits cadeaux pour les citoyens d’une circonscription ou d’une autre qui ont voté pour le «bon» parti. Nous vivons dans un monde interconnecté où les événements d’un endroit se font ressentir à l’autre bout de la Terre. Les décisions prises pour Rivière-du-Nord doivent être bonnes pour le restant du Canada tout comme les décisions prises pour l’Alberta doivent être bonnes pour Rivière-du-Nord. Nous devons investir dans une économie verte, dans un renouveau démocratique et dans un environnement sain. De plus, ceci doit se faire dans le cadre d’un budget équilibré qui met l’accent sur l’investissement durable. Nous payons quotidiennement 29000000 $ en intérêt sur notre dette nationale à cause de la mauvaise gestion des gouvernements précédents. Il est temps de penser à nos enfants plus qu’à se faire réélire dans quatre ans!

Le Parti vert du Canada promet d’augmenter le transfert aux municipalités (il n’est que de 8% présentement alors que le gros des dépenses pour les routes, l’assainissement des eaux, le compostage, recyclage et déchets, la sécurité, etc. tombent sous la responsabilité des municipalités). 

Le multiculturalisme est une force de notre pays et doit le demeurer ainsi. L’utilisation de la clause dérogatoire fait en sorte que la loi 21 a une durée de vie de cinq ans seulement. Il ne faut pas faire bifurquer l’élection fédérale des enjeux prioritaires. Nous faisons face à une crise de changements climatiques jamais vus auparavant et les décisions que nous prenons aujourd’hui dicteront l’avenir de nos enfants. Le Parti vert du Canada possède la seule plateforme qui permet d’éviter un réchauffement planétaire catastrophique. Il est temps de voter pour un parti qui prend réellement soin du Québec et de la planète entière. Votre vote, leur futur! Votons pour un virage vert canadien!

Imprimer