Une réalisation ABRINORD

Salle de Nouvelles
Salle de Nouvelles

Les derniers articles par Salle de Nouvelles (tout voir)

Plan de conservation des milieux riverains de la Baie de Carillon

Salle des nouvelles – Le Secrétariat à la stratégie maritime et le Regroupement des organismes de bassins versants du Québec (ROBVQ) ont annoncé, le 20 août dernier, l’octroi d’une subvention de plus de 56 000 $ à l’Organisme de bassin versant de la rivière du Nord (Abrinord) pour la réalisation et l’opérationnalisation du plan de conservation des milieux riverains de la baie de Carillon.

Débuté en juillet 2019, ce projet d’une valeur de près de 75000 $ s’échelonnera jusqu’au printemps 2020. Il vise notamment la responsabilisation des propriétaires riverains, pêcheurs, villégiateurs et autres usagers de la baie et des rivières du Nord et des Outaouais.

Un joyau naturel exceptionnel

D’après Antoine Verville, directeur général du ROBVQ, «La baie de Carillon est reconnue comme étant un joyau naturel exceptionnel. On y trouve des espèces floristiques rares, en plus d’une multitude d’espèces fauniques. La marche, la navigation, la baignade, ainsi que l’observation de la faune et de la flore sont encore présentes, mais la communauté rapporte pratiquer moins régulièrement ces activités en raison de la qualité de l’eau qui s’est dégradée, de l’accessibilité à la baie qui est quasiment nulle et des nombreux déchets présents dans les milieux riverains. La collectivité est préoccupée et mobilisée, car des usages pratiqués depuis longtemps sont compromis. De ce fait, certains propriétaires riverains sont intéressés à valoriser leurs terrains en les aménageant de façon durable ou en les convertissant en zones de conservation».

Une action qui répond à plusieurs besoins

La municipalité de Saint-André-d’Argenteuil, la MRC d’Argenteuil, ainsi que la communauté bénéficieront de ce projet puisqu’il inclut une démarche de nettoyage et d’aménagement de terrains municipaux et privés.

Pour Marie-Claude Bonneville, directrice générale d’Abrinord, «en protégeant les milieux naturels riverains de la baie de Carillon, le projet vise non seulement à assurer la qualité et la pérennité des ressources en eau et des usages associés, mais répond également à plusieurs besoins précis soulevés par les acteurs de l’eau locaux et régionaux, dont l’adaptation aux changements climatiques, la gestion intégrée des risques d’inondation, la protection de la biodiversité et l’amélioration des accès à la baie.

Imprimer