Mémoire des journaux communautaires

Salle de Nouvelles
Salle de Nouvelles

Les derniers articles par Salle de Nouvelles (tout voir)

L’AMECQ dépose son mémoire à la Commission des médias d’information

Salle des nouvellesAfin de faire entendre les préoccupations de ses membres, l’Association des médias écrits communautaires du Québec (AMECQ) a choisi de participer à la Commission sur l’avenir des médias d’information et y a présenté un mémoire sur la pertinence et les besoins de ses membres.

L’importance des publications communautaires

La faible représentation de l’information locale et régionale dans les médias nationaux n’en fait pas moins une information pertinente. Essentielle au débat démocratique, elle fait en outre connaître nos artistes et nos artisans, en plus d’appuyer les organismes communautaires dans leurs missions et de maintenir le sentiment d’appartenance des citoyens. De là l’importance de soutenir les publications locales.

D’importants défis à relever

Si les troubles liés au financement des médias d’information semblent omniprésents, même chez les géants, il va sans dire que les petits sont d’autant plus touchés : virage numérique, retrait de la publicité gouvernementale, raréfaction de la publicité locale, faiblesse des revenus générés sur le Web, taxation imposée par l’organisme RecycleMédias, augmentation drastique des frais de poste.

Par ailleurs, la presse communautaire repose sur l’engagement de nombreux bénévoles, pour la plupart retraités. Elle a soif de relève et peine à la trouver.

Ainsi, chaque publication livrée témoigne d’un combat pour la survie, et l’AMECQ appelle le Gouvernement à intervenir, notamment par une exemption de la taxe de RecycleMédias et par le respect de son engagement de réserver 4% de son budget publicitaire aux médias communautaires.

Les médias écrits communautaires doivent continuer à dynamiser nos régions et à informer les citoyens sur des problématiques qui les touchent directement. Ils doivent être sauvés!

Imprimer