La Butte à Mathieu, fondée il y a 60 ans

La Butte à Mathieu fit connaitre les premiers chansonniers du Québec : Georges Dor, Félix Leclerc, Claude Léveillée, Claude Gauthier, Gilles Vigneault, Yvon Deschamps, Pierre Calvé, Raymond Lévesque, Robert Charlebois, Renée Claude, Monique Leyrac, Marie-Josée Longchamps, Clémence Desrochers, Pauline Julien, Emmanuelle, et bien d’autres. Gilles Mathieu fit connaître aussi les chansonniers francophones alors populaires en Europe : Mouloudji, Claude Nougaro, Guy Béart, Ricet Barrier, Anne Sylvestre… Photo courtoisie
Salle de Nouvelles
Salle de Nouvelles

Les derniers articles par Salle de Nouvelles (tout voir)

La première boîte à chansons du Québec

Nicole DeschampsIl y a 60 ans, le 28 novembre 1959, naissait la première boite à chansons du Québec, à Val-David dans les Laurentides.

En 1959, l’artiste Gilles Mathieu ouvre sa première boite à chansons dans un poulailler. Très vite un 2e et 3e bâtiment furent nécessaires et d’autres s’ajoutèrent pour devenir une sorte de « village culturel dans un village ». Entre 1960 et 1975, parfois jusqu’à 1000 personnes par soir venaient écouter les chansons, poèmes ou pièces de théâtre dans la langue de chez nous, en français ! Les gens et la jeunesse du Québec venaient de partout, soit par le P’tit Train du Nord, en auto, en autobus ou sur le pouce… Plusieurs touristes ou résidents terminaient leur journée de ski en allant écouter des chansons et échanger dans une atmosphère bouillonnante de gaité et d’émerveillement. La Butte à Mathieu devient vite un lieu culturel de création, de rassemblement et de diffusion : spectacles de chansonniers, pièces de théâtre, expositions d’artistes de plusieurs disciplines, peintres, sculpteurs, céramistes, poètes, musiciens…

C’était le début de la Révolution tranquille et La Butte à Mathieu en devint un lieu mythique de l’expression artistique francophone. Elle contribua à propulser la naissance des boites à chansons à travers le Québec et devint vite un lieu incontournable pour tous les artistes et tous les amoureux des arts. Les décors style « Butte à Mathieu » avec ses nappes à carreaux, ses filets de pêche, antiquités et chandelles sur bouteilles de chianti… se répercutèrent comme une trainée de poudre dans les villages du Québec, boites à chansons naissantes, cafés étudiants, sous-sols privés… Aussi, entre 1959 et 1976, plusieurs artistes vinrent séjourner à la Butte, et rapidement s’installer autour de la Butte et vivre à Val-David, ou dans les villages immédiats. Et aujourd’hui, Val-David est un village dont les arts et la culture se renouvellent sans cesse au fil des générations.

Cent ans

Et en vue du 100e anniversaire de fondation de Val-David, plusieurs citoyennes et citoyens souhaitent un lieu d’exposition permanent avec les artefacts et décors authentiques de la Butte, qui sont toujours conservés et en attente.

Imprimer