Guignolée de SADL

Les pompiers, comme à chaque année, ont participé à la guignolée. Vous les avez, assurément, vus au coin des chemins Fournel et Sainte-Anne-des-Lacs. - Photo : Yves Briand

Un succès malgré la pluie

Jacinthe LalibertéChaque année le Garde-Manger des Pays-d’en-Haut (PDH), organise sa grande guignolée avec la collaboration des municipalités de la région. Ainsi, le 14 décembre, plus d’une centaine de bénévoles se sont rassemblés au Centre communautaire de Sainte-Anne-des-Lacs pour participer à cet événement malgré une pluie qui en aurait découragé plus d’un.

Un court historique

Dans la région, la guignolée existe depuis 1995. M. Simon Laroche, organisateur responsable de l’édition 2019, a pris la relève, en 1990, à la suite de Mme France Andréoli, épouse de Michel Andréaoli un des membres fondateurs du Club Optimiste pour qui la guignolée n’est pas seulement une bonne action que l’on fait, mais c’est aussi un événement rassembleur.

Et c’est parti…

Dès 9 h, le Centre communautaire s’est rapidement transformé en ruche d’abeilles. À l’extérieur, les pompiers installaient leur barrage de sécurité, cependant que les bénévoles, dont certains depuis plus de 20 ans, étaient déjà à pied d’œuvre. Des membres du Club Optimiste et du Conseil municipal ainsi que des familles du secteur.

Une vingtaine d’enfants et d’adolescents, « l’équipe de petites abeilles » nommée ainsi par l’organisateur, aidaient au tri des denrées pendant que des guignoleurs rapportaient d’un des quarante circuits qui couvraient l’ensemble du territoire de Sainte-Anne-des-Lacs. Une belle organisation qui en quatre heures a permis aux bénévoles de couvrir l’entièreté du territoire et préparer les boîtes pour le lendemain. Toutes les denrées recueillies et les dons en argent sont transmis au Garde-Manger des PDH dès le dimanche matin. Les vêtements et les jouets sont, quant à eux, envoyés à la Fouillerie de Morin-Heights.

Les familles dans le besoin devaient s’inscrire à l’avance au Garde-Manger des PDH pour recevoir un panier de Noël. M. Laroche a précisé que les dons ramassés dans la Municipalité étaient prévus, en partie, pour les Annelacois. Il a ainsi décrit le succès de l’édition 2019 « L’an dernier, nous avons amassé 200 boîtes de denrées et plus de 10 000 $ seulement sur le territoire de Sainte-Anne-des-Lacs. Cette année, nous visons le même objectif. Les gens sont très généreux et nous leur en sommes très reconnaissants au nom des gens dans le besoin. »

En images

Imprimer