Parc du Mont Loup-Garou

Mont Loup - Journal des citoyens de PrévostDans le secteur du Chanteclerc, des sentiers sont aménagés et permettent aux amateurs de fatbike de pratiquer leur sport. Ces terres ne seront bientôt plus disponibles, puisqu’elles seront occupées par un important projet immobilier. Le parc du Mont Loup-Garou permettra aux amateurs de plein air de profiter d’un territoire dédié et protégé. – Photo Alain Denis

Les derniers articles par Émilie Corbeil (tout voir)

Un succès pour la collecte de fonds

Émilie Corbeil – Le 1er février dernier, ce sont plus de 250 adeptes du fatbike qui ont participé à une importante collecte de fonds qui a permis d’amasser 14 735 $. L’activité « Viens fatter avec le Loup-Garou » s’inscrivait en continuité avec les nombreuses initiatives visant le financement du parc du Mont Loup-Garou, un projet visant l’acquisition, la protection et l’aménagement d’un terrain de plus de 788 acres.

Une collecte de fonds séduisante

Les amateurs de fatbike, ou vélo d’hiver, ont été invités à tester une soixantaine de vélos qui ont été prêtés par plusieurs partenaires de l’événement sur les sentiers du Chanteclerc. Ils ont par la suite été conviés à un cocktail dinatoire animé où ils ont pu déguster des bouchées servies par Recto Verso et des bières de la microbrasserie Shawbridge. Plusieurs prix ont également été tirés pendant la soirée.

L’enthousiasme fut sans conteste au rendez-vous, l’événement ayant attiré plus de 250 personnes. Selon Anouk Deveault, coordonnatrice aux communications de la Ville de Sainte-Adèle, il s’agit d’une participation démontrant l’intérêt et l’engagement des amateurs de plein air pour le Parc. 

Le financement progresse

Le journal a pu obtenir les derniers chiffres concernant le financement du Parc. La phase I, visant l’acquisition de neuf terrains, enregistre un total amassé de 1 630 000 $ sur les 2 000 000 $ nécessaires initialement. Sept terrains ont été acquis.

Du total amassé, ce sont près de 161 000 $ qui proviennent de la campagne GoFundMe. La balance provient de subventions, de fondations, de corporations et de la contribution de la Ville de Sainte-Adèle. 

La phase II, quant à elle, nécessitera un investissement de 1 million $ et consistera à amasser des fonds pour les infrastructures et le développement de sentiers.

Imprimer