Semaine de l’action bénévole

Semaine de l'action bénévole - Journal des citoyens de prévost

Plus que jamais reconnaissant

Jacinthe Laliberté – N’attendons pas la Semaine de l’action bénévole qui se déroulera du 19 au 25 avril pour remercier, féliciter, ovationner tous les bénévoles qui ont, plus qu’à leur habitude, soutenu les personnes dans le besoin en ce temps de pandémie.

Les « travailleurs de l’ombre », ainsi sont nommés les 2,5 millions de Québécois bénévoles par la Fédération des centres d’action bénévole du Québec (FCABQ), qui regroupe 115 centres d’action bénévole.

Aussi nommée bénévolat, l’action bénévole a toujours été et sera toujours une force en soi. Les bénévoles de tous milieux, de tous âges et de tous sexes confondus sont des piliers sur lesquels les différents organismes communautaires, les écoles, les municipalités, les villes, les associations culturelles et sportives, pour ne nommer que ceux-là, peuvent compter en tout temps.

Ils sont partout. Souvent, nous sommes loin de penser que derrière tel ou tel évènement une armée de personnes non rémunérées sont les précepteurs de grandes réussites comme le prestigieux Festival des arts de Saint-Sauveur, les Jeux du Québec et les fameux jeux Olympiques d’été qui viennent d’être reportés en 2021.

D’autre part, une certaine catégorie de volontaires, sans être associée à un organisme quelconque, se rend disponible pour une action d’un jour. Le grand nettoyage de la rivière du Nord par l’organisme Gym X ou les corvées de sentier de l’organisme Plein Air qui a, précisons-le, fusionné avec Héritage plein air du Nord, n’en sont que quelques exemples.

Silencieuse, discrète, malgré le fait que près de 310 millions d’heures de bénévolat sont effectuées chaque année dans toutes les régions du Québec, l’action bénévole a une valeur significative résultant du don de son temps, de son savoir et de ses habiletés, sans attente de rémunération. Un tel constat est questionnant.

Pourquoi faire du bénévolat ?

Selon diverses études, le bénévolat est un phénomène social qui a été implanté de façon spontanée. Un survol de l’histoire du bénévolat nous confirme que la colonisation, avec ses corvées de défrichage, fut le début  chez-nous des gestes de solidarité et d’entraide. Plus structuré, le « Bureau des pauvres » de Mgr de Laval vit apparaitre en 1688 les premiers bénévoles.

Il n’y a pas que l’entraide qui attire. Nouer des liens, socialiser, réconcilier des intérêts personnels et des valeurs, rester actif physiquement, améliorer ses fonctions cognitives avec des impacts psychologiques positifs qui régulent la santé mentale, rester socialement engagé, somme toute, se garder en santé. Ces services donnent, en surcroît, aux bénévoles, une légitimité au sein de la société qui leur permet soit de faire profiter à l’autre de son expertise, soit de s’en approprier une nouvelle.

L’action bénévole est, avant tout, une histoire d’amour pour soi et pour les autres. Pour l’instant, elle est en confinement, puisque seuls certains types de services d’entraide sont requis. Un grand nombre du 26 % des 65 ans et plus qui habituellement remporte la palme de l’implication, est en retraite involontaire. Nos bénévoles ont eux aussi, besoin de soutien. Ils ont beaucoup donné, maintenant, c’est à leur tour de recevoir. L’appel des gouvernants est sans équivoque : « Le besoin de bénévoles est plus criant que jamais. »

Besoins de bénévoles

Comme le soutien gouvernemental n’a pas permis de couvrir tous les besoins, certains organismes communautaires de pointe essaient de contribuer de multiples façons.

La MRC des Pays-d’en-Haut a mis en place une cellule de sécurité alimentaire pour soutenir les aînés dans le besoin. Elle est à la recherche de bénévoles qui supporteraient les commerces de proximité et les organismes communautaires. Consultez le site web de la Municipalité de Sainte-Anne-des-Lacs qui vous conduira au site Mobilisation COVID-19.

Le Centre d’action bénévole des Laurentides et Entraide bénévole des Pays-d’en-Haut ont des besoins urgents. Ils requièrent les services de personnes de moins de 70 ans pour maintenir les services d’accompagnement médical, de popote roulante et d’appels de bienveillance. Pour ce faire, www.jebénévole.ca est le point de référence pour s’inscrire.

Le CISSSLAU (Centre intégré de la santé et des services sociaux des Laurentides) lance, lui aussi, un appel au public. En naviguant sur sleur site, vous pourrez vous inscrire soit à Je contribue COVID-19 pour les personnes détentrices d’une expertise ou d’une formation médicale soit à Je bénévole COVID-19 pour les personnes désirant s’impliquer.

Lorsque le coronavirus ne sera plus qu’un mauvais souvenir, les organismes communautaires des municipalités de Piedmont, Prévost et Sainte-Anne-des-Lacs sont et seront toujours à la recherche de bénévoles. En vous référant au tableau « Les organismes communautaires de nos municipalités », vous trouverez, peut-être, ce que vous cherchez.

En attendant, chapeau à tous ces gens de cœur !

Organismes communautaires de nos municipalités :

ABVLACS, Sainte-Anne-des-Lacs – Bazar de l’église Saint-François-Xavier, Prévost – Bénévoles du service des Loisirs de Piedmont – Bénévoles du service des Loisirs de Sainte-Anne-des-Lacs – (Foire aux cadeaux, Journée de la Famille) – Bénévoles pour les activités et évènements de Piedmont – Bibliothèque de Sainte-Anne-des-Lacs – Centre culturel de Prévost – Club Optimiste de la Vallée de Saint-Laurent1 – Club Optimiste de Prévost – Club Optimiste de Sainte-Anne-des-Lacs – Club Soleil de Prévost – Comité des aînés – Comité jardin pour le jardin communautaire – Comité Patrimoine pour le centenaire 2023 – Comité Politique de la Famille et des aînés, Sainte-Anne-des-Lacs – Comité Politique de l’Environnement, Sainte-Anne-des-Lacs – Dames de Prévost, Cercle des fermières de Saint-Jérôme1 – Groupe de courtes-pointières de Sainte-Anne-des-Lacs – Héritage plein air du Nord, Sainte-Anne-des-Lacs– L’Amicale des aînés, Sainte-Anne-des-Lacs – Les Amis de la réserve d’Alfred Kelly – Maison d’entraide de Prévost – Maison de la famille, Sainte-Adèle1 – Soupe et Compagnie de Saint-Sauveur1– Table des aînés, Sainte-Adèle1 – Tout autre organisme non répertorié

  1. Organisme extérieur pour lequel des bénévoles s’impliquent
Imprimer