Assouvir sa soif de danse…

Soif de la danse - journal des citoyensPhoto Anne Plamondon et Andre Chevrier
Jean-Guy Joubert

Les derniers articles par Jean-Guy Joubert (tout voir)

dans un paysage sylvestre

Diane Brault et Jean-Guy Joubert – Une aventure sylvestre d’une belle sensualité où les arbres se transforment en public amoureux.

Le premier court-métrage de la série Une solitude partagée présent en ligne depuis le 5 juillet dernier, par le Festival des Arts de Saint-Sauveur, marquait l’ouverture du Festival numérique en dressant la table pour neuf autres rendez-vous estivaux.

Sous l’œil de la caméra du réalisateur Louis-Martin Charest, ces magnifiques images de la forêt laurentienne captées dans les paysages champêtres du camp YMCA Kanawana de la région de Saint-Sauveur, mettaient en lumière les créations de la chorégraphe Marie Chouinard et du compositeur Louis Dufort, le tout remarquablement interprété par la danseuse Valeria Galluccio de la compagnie Marie Chouinard et le percussionniste Alexandre Lavoie de l’orchestre Métropo-litain.

Cette prestation, très réussie, sous le titre Sur la lame nous transporte dans un cadre en pleine nature où l’interprétation de Valeria Galluccio se marie sensuellement à la musique des percussions dans une communion tribale avec l’environnement laurentien.

Ce film d’une durée de moins de six minutes est un beau et émouvant travail interdisciplinaire d’artistes qui nous rappelle que si l’immobilité et la solitude peuvent nous affecter physiquement et moralement, le mouvement associé à une présence à la nature et à la forêt peut devenir une ode à l’espoir face à toutes nos remises en question comme individu, mais aussi comme spectateur. 

Sur la lame, cette œuvre virtuelle est pour le public une bouffée d’air ou encore une façon d’assouvir sa soif de danse et de musicalité. Elle est disponible au : 

La deuxième performance de danse et musique a été présentée le 12 juillet : Anne Plamondon et Cléo Palacio-Quintin.

Imprimer