Collectif d’artistes

journal des citoyens, artistesPhilippe Faucher, Denise Leduc et Huguette Lagacé Bourreau posent fièrement devant deux des douze toiles exposées. – photo : Jacinthe Laliberté
Jacinthe Laliberté

Les derniers articles par Jacinthe Laliberté (tout voir)

Une exposition entièrement consacrée à l’autre

Jacinthe Laliberté – Durant la pandémie, les membres du collectif Les artistes des lacs se sont réunis autour d’un même projet « Le portrait de l’autre » dont l’initiateur, Philippe Faucher, apporta une conclusion digne du talent des artistes de ce groupe en dévoilant leurs œuvres inédites.

Bien orchestré malgré la tenue des consignes sanitaires relatives à un groupe, un modeste vernissage eut lieu, pour les maîtres d’œuvre eux-mêmes, dans les jardins d’une résidence de Sainte-Anne-des-Lacs. 

Lors de ce vernissage privé, chacun des artistes présenta le portrait à l’autre qui le reçut avec fierté sachant très bien de quoi il en découlait : innovation, création, exploration, tout cela teinté d’une émotion à fleurs de « pinceau ». 

Des chevalets étalés ici et là sur le parterre supportaient les toiles entièrement dédiées aux portraits. Curieuse impression que de voir circuler l’artiste peintre qui joua, aussi, le rôle de modèle. « Chacun a gardé son style, sinon c’est de se mentir à soi-même », de dire Denise Leduc. Pour l’une, l’oiseau intégré dans la toile était significatif d’un envol, pour l’autre, le tigre sous la robe signe de courage.

Le seul autoportrait fut réalisé par Patrick Tard, un nouveau venu dans le collectif Les artistes des lacs. 

Le défi de cette aventure fut, en soi, la maîtrise de la technique du portrait, et ce, pour presque la majorité de ces artistes peintres. Hélène Desserres, l’une des participantes, mentionna que le défi était de taille, mais combien gratifiant une fois relevé. D’ailleurs, les œuvres exposées furent le reflet des talents développés suite à cet exercice.

Un projet en évolution

Philippe Faucher était fébrile lorsqu’il annonça la suite : un hommage aux aînés de notre municipalité, survivants de la pandémie !

Le portrait demeurera l’idée maîtresse et le principe directeur, une collaboration artiste-aîné. Le projet prendra son envol dès que le carnet de chaque artiste sera complété. 

L’organisateur espère une exposition dans le cadre des Journées de la culture. « Si l’évènement n’a pas lieu, nous trouverons une autre alternative. La finalité : remise par l’artiste du portrait à “son” aîné lors de cette exposition ».

Mais d’où est venue cette idée ? Manon Germain, artiste peintre depuis plusieurs années, expliqua simplement : « Rendre hommage à nos aînés, nos sages, et qui, en plus, ont réussi à passer à travers cette terrible crise sanitaire, est un témoignage des plus approprié. »

Le modèle et le peintre présentant leurs œuvres. À l’arrière : François Tard (autoportrait), Philippe Faucher, Hélène de Serres, Denise Leduc et Huguette Lagacé Bourreau. Au centre : Solle Martineau, Chantal Morin, Lise Potel et le portrait fait par Tenille Dix (absente). En avant : Sylvie Paquet et Manon Germain. – photo : Jacinthe Laliberté
Imprimer