Échos du conseil municipal de Prévost

Yvon Blondin – Compte rendu de la réunion tenue le 13 août 2020. Une assistance masquée au Conseil, qui l’eut cru il y a seulement six mois.

Pour ce mois d’août, nous avons eu droit à une assistance masquée; qui aurait prédit cela il y a un an ? Une pétition de 66 signatures fut déposée demandant l’annulation du règlement décrétant la rue Guénette à sens unique. Le maire avoue que ce dossier lui a échappé et qu’une consultation plus approfondie du milieu avait manqué au dossier. Le tout demeurera comme avant avec une circulation dans les deux sens.

Dans la section des affaires financières, monsieur Germain était fier de nous apprendre que le nouveau camion de pompier qui sera livré dans deux mois et qui était évalué à 585 000 $ nous coûtera en bout de compte 480 000 $, de même pour l’achat par la Ville du terrain du Marché aux puces qui devait être de l’ordre de 1 040 000 $ ne sera que de 890 000 $. Des réparations qui y ont été effectuées sur la rue Brosseau, qui verra pour sa part une évaluation des travaux de 1 276 000 $ réduits à 972 000 $; ce qui devrait se refléter par une baisse appréciable pour les résidents touchés par ce règlement du secteur. Par contre, le coût de la pandémie de la COVID-19 devrait coûter à notre Ville, un minimum, de 300 000 $ de frais additionnels.

À la suite des travaux d’infrastructures dans le secteur du Vieux Shawbridge, ont été constatés des bris de tuyaux d’eau potable provoqués par un problème se surpression (coup de bélier); ces proprios devront faire parvenir les factures de réparation à l’entrepreneur, la loi protégeant les villes de toute poursuite dans certains cas bien précis, mais monsieur le maire promet de suivre le dossier à la trace.

La ville investira 36 350 $ pour l’aménagement de jeux d’eau au parc du Clos; la firme Girard Hébert s’occupera de la conception. Une très belle initiative pour les personnes qui ne peuvent pas avoir accès à des plans d’eau durant l’été.  

La ville fera l’achat de pierre concassée pour la somme de 953 000 $ échelonné sur une période de cinq ans; et pour favoriser le transport en commun, l’installation et la fourniture de six Abribus au coût de 73 129 $.

Le contrat pour le service de contrôle animalier fut reconduit pour une année à la firme SPCA Refuge Monani-Mo; 42 000 $ ont été votés à cet effet.

La Ville de Prévost fit l’achat d’une camionnette électrique subventionnée. Créée sur la base d’une camionnette conventionnelle à essence, la firme Ecotuned Automobile se charge de la modifier. Le prix de vente est de 136 127 $, mais après que les subventions soient appliquées, le coût revient pour la Ville à 38 300 $, taxes incluses.

Questions du public 

Monsieur Anthony Reed demande au maire à quel moment la transition des lampadaires passera sodium au DEL (diodes électroluminescentes). Monsieur le maire répond que dans certains secteurs le travail a déjà débuté.

Monsieur Michel Belleau, directeur général des mini-entrepôts laurentiens, voisins du terrain des immeubles Marquis-Thibeault, là où sera érigé la futur épicerie Métro, vint au micro exposer les problèmes qu’il vit avec son nouveau voisin, entre autres une largeur de 50 pieds de terrain sur laquelle les deux propriétaires ne s’entendent pas; monsieur le maire répond qu’il est au fait de la situation et qu’il en est très malheureux.

Deux citoyens du secteur lac Écho viennent à la charge avec l’installation du système Internet haute vitesse; nous apprenons que le retard serait causé par certains poteaux qui doivent être changés par Hydro-Québec, ce qui cause un retard à Bell Canada.

Mme Johanne Tardif demande à monsieur le maire l’installation d’un clignotant jaune sur la route 117 à la hauteur des Sentiers commémoratifs Magnus Poirier pour que les gens puissent, de part et d’autre de la 117, traverser pour atteindre la piste cyclable; monsieur le maire souligne que c’est une très bonne idée, mais que cela relève du ministère des Transports et que négocier avec ce dernier demande beaucoup de patience.

M. Stéphane Perreault se dit très déçu que la piscine municipale soit fermée depuis le 15 août et qu’avec les vagues de chaleur que nous connaissons, il serait apprécié que la période d’accessibilité soit allongée.

Monsieur Yvon Blondin de la montée Sainte-Thérèse demande à monsieur le maire de colmater les fissures sur cette artère arguant qu’elle n’a pas été refaite depuis 2014.

Imprimer