20 ans d’histoire de notre communauté

les 20 ans du journal des citoyens
Carole Bouchard
Les derniers articles par Carole Bouchard (tout voir)

Carole Bouchard – C’est en novembre de chaque année que le Journal change, en première page, le numéro de son volume, celui-ci étant le volume 21, numéro 1. Ce sont donc vingt années qui se sont écoulées depuis notre première édition.

Douze éditions par année

La première parution avait huit pages et était distribuée seulement à Prévost à 4000 exemplaires. En 2003, la distribution s’étend à Sainte-Anne-des-Lacs et en 2004, à Piedmont. Déjà, pour son cinquième anniversaire, le Journal avait doublé son tirage et publié 2500 articles produits par les gens de la communauté. Pour son dixième anniversaire, en novembre 2010, il prend le nom de  ­Journal des citoyens afin de mieux représenter la diversité de ses lecteurs. 

Et ainsi vogue la galère

Tous les premiers jeudi du mois se tient une rencontre particulière appelée notre réunion de production. Le Journal avait fait le choix de ne pas avoir un éditeur, mais plutôt un comité éditorial constitué des participants à la production du journal. Elle permet à tous les collaborateurs de participer à l’ensemble du contenu de chaque édition en textes et en images et créer une entraide entre les participants. Tous les mois, on retrouve entre huit et 20 personnes qui apportent leur contribution bénévole à ce Journal.  

La participation des jeunes

Dès l’été 2001, le Journal engage son premier journaliste stagiaire sous l’encadrement du rédacteur en chef Jean Laurin. C’est ainsi que Judith Lussier, à 18 ans, fait ses premières armes en journalisme, une activité qu’elle pratique encore aujourd’hui. Dès 2010, nous avions déjà accueilli 16 stagiaires journalistes dont beaucoup provenaient du programme de Sciences politiques ou du Cégep de Saint-Jérôme. Ces stagiaires qui œuvraient durant l’été permettaient aux collaborateurs de prendre un répit (sauf pour le rédacteur en chef qui les accompagnait tout l’été !). De par leur dynamisme, de belles initiatives se sont présentées dont la formation du club Adomédia qui a vu naître bien des passions pour l’écriture et l’information. 

La fidélité de nos annonceurs

Dès 2001, la Ville de Prévost avait choisi de publier ses activités dans les pages du Journal, assurant ainsi sa pérennité. Rapidement, les commerçants ont fait confiance au Journal qui était distribué à chaque résidences de Prévost, puis Sainte-Anne-des-Lacs et Piedmont. L’espace rédactionnel ayant toujours avoisiné les 60 % permettait aux annonceurs d’avoir une belle visibilité.

Les reconnaissances de l’AMECQ

Le Journal est membre de l’Association des médias écrits communautaires du Québec (AMECQ) qui a  a pour but de regrouper et représenter les journaux communautaires du Québec. Il fournit des services de soutien et de formation. Lors du congrès qui est tenu chaque année, les Prix de l’AMECQ reconnaissent le travail d’information des journaux en offrant un prix dans plusieurs catégories. Le Journal s’est mérité, à maintes reprises, des prix pour ses articles et la conception graphique d’un tabloïd.

Notre site Internet

Dès 2004, il était possible de consulter les pages du Journal sur notre site Internet. Actuellement, tous les journaux depuis sa création (novembre 2000) sont disponibles en version pdf dans l’onglet Archives. C’est en août 2015 que le Journal se refait une image sur son site Internet afin d’offrir une information plus accessible par les plateformes numériques et les médias sociaux.

Les dix ans du Journal de Prévost

Voir les ARCHIVES du Journal depuis novembre 2000

Imprimer