Camp de jour trilingue

camp de jour - journal des citoyensStéphanie Labelle, Geneviève Lapointe Larouche et Mélissa Saint-Jean
Salle de Nouvelles
Les derniers articles par Salle de Nouvelles (tout voir)

Des jeunes de 2 à 14 ans en espagnole et en anglais à Prévost

Noa Garcia-Ahmad noaga@journaldescitoyens.ca  À l’approche des grandes vacances scolaires, les camps de jour et camps de vacances du Québec sont en pleine préparation pour une saison estivale qui s’annonce haute en couleur. À Prévost, les jeunes de 2 à 14 ans auront droit à un tout nouveau camp de jour trilingue : le camp de jour Évolution.

Présenté par l’OBNL du même nom, le camp de jour Évolution offre la chance à des jeunes d’un peu partout à travers le Québec de participer à des activités d’immersion linguistique. Durant leur séjour, les enfants seront amenés à pratiquer leur anglais pendant 15 h puis l’espagnol pendant un autre 15 h, avec des pauses en français, en plus de faire la découverte de deux pays par semaine. 

L’arrivée des camps de jour Évolution à Prévost fait suite à une entente entre l’OBNL et la Ville qui permettra la tenue du camp, édition 2021, au Centre culturel et communautaire. Les deux parties se sont également entendues pour que la Ville participe aux efforts de promotion. Au téléphone, Marc-André Coull, responsable communautaire pour la Ville de Prévost, nous dit qu’avec l’ajout du camp de jour Évolution, les jeunes Prévostois pourront choisir entre quatre camps de jour pour la saison estivale 2021. Cette bonification de l’offre de camp arrive tout juste en même temps que le déconfinement qui permettra un déroulement « presque normal » des activités en camp de jour.

L’été s’annonce donc particulièrement excitant pour Stéphanie Labelle, cofondatrice d’Évolution. Après un an de pandémie pendant laquelle l’organisme a dû arrêter ses activités, elle explique comment l’offre des activités s’est fortement bonifiée pour la saison estivale 2021 et que 250 activités divisées en six volets feront partie de la programmation du camp de jour. Entre autres, le volet écoresponsable, créé en collaboration avec l’Institut de biomimétisme du Québec, lequel inclut une série de capsules en anglais et en espagnol, pour les enfants et les animateurs sur le biomimétisme.

Pour Stéphanie et les autres cofondatrices, Geneviève Lapointe Larouche et Mélissa Saint-Jean, il était plus qu’important d’offrir aux jeunes de la région une occasion de pratiquer des langues autres que le français : « On trouve ça dommage que les jeunes de la région métropolitaine parlent plusieurs langues et que pour nos enfants en région, il y ait une barrière linguistique. ».

Les projets pour Évolution sont nombreux, il accueille également une maison d’édition qui publie des œuvres d’auteurs québécois en lien avec l’éducation et offre des formations linguistiques pour les entreprises et les particuliers. En ce qui a trait au camp de jour, les cofondatrices souhaiteraient pouvoir ajouter plusieurs nouveaux emplacements par année pour leurs camps de jour au Québec, en plus d’exporter le concept ailleurs dans le monde.

Imprimer