Le Club Optimiste de Prévost

Salle de Nouvelles
Les derniers articles par Salle de Nouvelles (tout voir)

Toujours très actif

Noa Garcia-Ahmad noaga@journaldescitoyens.ca Bien que l’ensemble des événements requérant un rassemblement de personnes ait été annulé durant la pandémie, le Club Optimiste de Prévost est loin d’avoir arrêté toutes ses activités. Afin d’en apprendre davantage sur le travail réalisé par le Club pendant cette dernière année, le Journal s’est entretenu avec Josée Desnoyers et Kim Bordeleau du Club Optimiste.

Fondé en 2003, le Club Optimiste de Prévost centre la majorité de ses activités autour de la jeunesse, comme nous l’explique Josée Desnoyers : « Le but des Optimistes, c’est l’aide à la jeunesse à travers toutes sortes de moyens, soit par des dons ou des activités ». À travers des comités de travail qui assure l’organisation des activités et des réunions hebdomadaires de l’ensemble de ses membres, le Club Optimiste de Prévost s’est démarqué dans la Ville de Prévost, autant par la taille que par la qualité de ces activités et de ces événements dans les années précédant la pandémie.

Vu la portée internationale du mouvement des Optimistes, les Clubs Optimiste doivent se soumettre à certaines conditions et critères, tels que la remise régulière de cotisations et l’atteinte d’objectifs divers. Cependant, mesdames Desnoyers et Bordeleau doivent avouer que leur Club sort davantage des sentiers battus lorsqu’il en vient au mouvement international des Optimistes. Les efforts du Club sont plutôt centrés sur l’aide à la jeunesse et l’aide au citoyen dans la ville de Prévost, et pas nécessairement sur le mouvement plus large des Optimistes, comme le souligne Josée Desnoyers : « On aime mieux faire du concret dans notre ville. On prend notre ville à cœur et c’est dans notre ville qu’on veut être des vedettes ». 

Avant le début de la pandémie, le Club Optimiste de Prévost organisait une foule d’événements permettant, entre autres, la collecte de fonds pour financer ses activités d’aide au citoyen et à la jeunesse, tels que la course des boîtes à savon pour les jeunes de 5 à 12 ans, le gala Prévostar et le souper gastronomique, organisé avec l’aide des restaurateurs de la région. La pandémie a bien évidemment mis un frein à ces activités, mais le Club est resté très actif malgré tout, tel que l’explique madame Desnoyers : « On est resté actif au niveau des écoles pour les aider à passer à travers cette pandémie-là, en leur offrant notre soutien, qu’il soit financier ou autre. On a aussi aidé des familles dans le besoin que ce soit par des dons financiers, des dons d’effets scolaires, l’achat de produits alimentaires. On a aussi donné à la Maison d’entraide de Prévost pour les paniers de Noël ». 

Pour l’instant, il n’est pas encore prêt à reprendre l’ensemble de ces activités, mais il s’y prépare tranquillement. Pour madame Desnoyers, il serait injuste d’organiser des levées des fonds qui nécessitent l’aide financière des restaurateurs et des commerçants alors que plusieurs d’entre eux ont vécu un important stress financier dans la dernière année. Toutefois, le Club et ses membres comptent bien continuer à offrir toute l’aide possible aux citoyens et à la jeunesse de la Ville de Prévost. 

D’ailleurs, considérant les nombreuses responsabilités du Club dans la ville de Prévost, il est toujours à la recherche de nouveaux membres motivés pour renforcer ses rangs. Pour madame Bordeleau, l’ajout de nouveaux membres demeure une priorité : « On va avoir besoin de recruter des bénévoles et de nouveaux membres qui vont apporter de nouvelles idées ». Si vous êtes intéressé à vous joindre au Club Optimiste de Prévost, vous pouvez retrouver leur numéro de téléphone sur leur site internet (www.optimisteprevost.org) ou dans le répertoire des organismes de la Ville de Prévost (www.ville.prevost. qc.ca/loisirs-et-tourisme/loisirs-et-culture/repertoire-des-organismes).

Imprimer