Les efforts de Sainte-Agathe

Jordan Dupuis
Jordan Dupuis

Les derniers articles par Jordan Dupuis (tout voir)

Moderniser leur station d’épuration

Jordan Dupuis Plusieurs Municipalités de la région, dont Sainte-Agathe, ont déployé des efforts considérables pour moderniser leur station d’épuration des eaux et séparer leur réseau d’eaux pluviales des eaux sanitaires. Ces travaux ont eu pour effet de diminuer le nombre de rejets polluants dans l’eau. Il est par contre important de ne pas relâcher ces efforts en raison de la forte croissance démographique que connaît la région.

Rappelons que comme annocé dans un article du Journal des citoyens paru le 9 juillet 2015, la Ville de Sainte-Agathe-des-Monts a obtenu des subventions du fédéral et du provincial pour moderniser sa station d’épuration désuète. Ce fut un long processus avec toutes sortes d’embûches, mais quelques années après, c’est un investissement de 20 millions qu’on annonçait pour la station. Lors d’une récente entrevue avec le directeur général de la Ville, Denis Savard, ce dernier se réjouit des résultats et de la capacité de cette nouvelle station. « On a fait beaucoup d’efforts depuis des années et maintenant on voit les résultats, en augmentant la capacité de traitement de l’usine d’épuration, on est capable d’absorber plus d’eau usée nous permettant d’éviter les surverses », nous dit-il. De plus, il affirme que la Ville ne relâche pas ses efforts pour réduire la charge d’eau envoyée vers la station : « on divise plusieurs secteurs du pluvial du sanitaire, les résultats s’améliorent toujours », nous explique-t-il. Ceci permet aux eaux de pluie de se déverser directement dans la rivière plutôt que d’engorger le réseau d’égout. Rappelons également que la Ville de Saint-Jérôme déploie des efforts semblables, selon Mario Fauteux, conseiller municipal à la Ville.

Lorsque questionné à savoir si d’autres Municipalités pourraient également bénéficier de subventions similaires pour la modernisation de leur station, M. Savard nous dit que cet argent provenait bel et bien de programmes gouvernementaux déjà existants, « on n’est pas unique, d’autres peuvent en bénéficier aussi », nous dit-il. Ce fut également le cas pour la station de Sainte-Adèle en 2011 (lire l’article de Éric Mondou « Usine d’épuration de Sainte-Adèle : Travaux enfin complétés ! »). Ces résultats nous montrent que plusieurs autres Muni-cipalités pourraient faire de même, pensons par exemple à la station de Saint-Sauveur/Piedmont où la population en période estivale peut grimper jusqu’à 21 000 environ, ce qui augmente considérablement la charge d’eau usée sur le réseau. Questionnée à cet effet, la Ville de Saint-Sauveur ne prévoit pas agrandir ou moderniser sa station d’épuration, car celle-ci est en mesure de prendre en charge un débit d’eau maximal de 6 823 m3/d (mètre cube par jour) et que le débit annuel moyen de la Ville est de 5  782  m3/d. Pour l’instant la ville de Saint-Sauveur déploie des efforts pour réduire la charge d’eau usée vers sa station d’épuration, notamment en séparant le système d’égout sanitaire du pluvial et en effectuant la rénovation de trous d’homme « pour limiter l’infiltration d’eau », nous mentionne Normand Patrice, responsable à la régie d’Assainissement des eaux usées de Saint-Sauveur et Piedmont.

Imprimer