Échos du conseil de Prévost

Yvon Blondin
Yvon Blondin

Les derniers articles par Yvon Blondin (tout voir)

Séance ordinaire du conseil municipal, tenue le 20 août 2018

En cette belle soirée d’été, à peine une quinzaine de braves citoyens se sont présentés pour écouter les délibérations de notre conseil. Nous y avons appris l’embauche d’un contractuel, monsieur Michel Philibert qui sera responsable des relations aux citoyens, ce dernier fera le lien pour diriger et répondre aux questions des Prévostois; aura-t-il assez d’une journée de 24 heures pour faire tout ce travail? L’avenir nous le dira. Ceci démontre la volonté du conseil de répondre à nos questionnements. Monsieur le maire énuméra des postes où des économies substantielles furent réalisées : pour le marché public de la vieille gare, un montant de 61 500 $ avait été budgété et le tout fut ramené à 20 000 $; concernant la gestion animalière une baisse de 25 000 $; et enfin le Festival de la BD (bandes dessinées) a subi une baisse de 15 000 $ suite à une subvention et à de nouvelles commandites.

Gestion des affaires financières

Une facture de 61 800 $ provenant de la firme Villeneuve fut retirée de la liste des engagements à payer, rappelons que cette entreprise effectue le balayage de nos rues. À une question provenant d’un citoyen sur la raison de ce retrait, monsieur le maire a répondu qu’il ne désirait pas élaborer en public sur les causes et préférait régler le tout avec l’entrepreneur.

Gestion des contrats

Une passerelle au coût de 85 869 $ sera érigée sur le pont du chemin du Lac Écho près de la rue des Moulins; des citoyens présents y voient peu d’utilité vu l’étroitesse de ce chemin, le conseiller Daigneault explique que ceci se rajoutait à la rue Joseph qui était déjà aménagée et qu’il y aura toujours place à l’amélioration.

Les travaux de réhabilitation sur les rue de la Station, Principale et Shaw sont remis à plus tard. Un manque de 700 000 $ ainsi qu’un certificat du ministère de l’Environnement en sont la cause. La date de reprise des travaux n’est pas encore déterminée.

Questions du public

Monsieur Provost, rue des morilles, demande que les ornières (très profondes), dans la chaussée de Place bon Air, Lac Saint-François et Domaine Laurentien soient colmatées le plus rapidement possible vu la dangerosité pour les cyclistes.

Monsieur Archambault, rue des Mésanges a qualifié le conseil (du club des auto-stoppeurs) faisant référence à l’installation de nouveaux arrêts dans son secteur; il leur recommande plutôt de faire nettoyer les branches et herbages aux intersections ce qui favoriserait une meilleure lecture de la signalisation  pour une circulation plus sécuritaire.

Monsieur Georges Carlevaris souhaite que la Ville identifie de façon plus marquée les rues où il est permis à nos jeunes d’y pratiquer certains sports, dans le cadre du nouveau règlement autorisant les activités sportives.

Monsieur Alain Sabourin demanda à monsieur le maire où en était le projet de mini-maisons, ce dernier passa le témoin à la conseillère Michèle Guay, elle nous apprend que de nouvelles règles en matière d’occupation du territoire édictées par la MRC et provenant du parlement de Québec interdiront la construction de nouvelles rues en zone non urbanisé et conséquemment restreindront les nouvelles constructions de résidences. Ceci pourrait devenir un obstacle pour le projet. En ce qui concerne les nouvelles règles, nous en apprendrons plus à l’automne.

Monsieur Daniel Rock : sa question portait sur le futur lien pédestre entre le lac René et Renaud; monsieur le maire répond que le projet était toujours à l’étude.

Pour sa part monsieur Yvon Blondin informe monsieur Germain que le projet de cénotaphe, qui doit rendre hommage à nos militaires et qui sera situé à la place de la vieille gare, prend forme et devrait être prêt pour le jour de l’Armistice le 11 novembre prochain. Nous avons été informés aussi que des compteurs d’eau seront installés aux édifices municipaux ainsi que, subséquemment, aux commerces et industries de notre Ville. Monsieur Blondin posa la question à monsieur le maire pour savoir si ultérieurement les résidences desservies par le réseau d’aqueduc auront ce même équipement; monsieur le maire répondit par la négative.

Imprimer