Échos du conseil de Piedmont

Louise Guertin

Assemblée régulière du 6 août à 19 h

Viaduc chemin du Moulin

Le ministère des Transports a annoncé à l’administration Rochon que le viaduc qui surplombe l’autoroute 15 (sortie 58) sera refait à neuf selon les normes actualisées, incluant un trottoir, une piste cyclable et une durée de vie de 70 ans.  Les travaux de démolition devrait débuter très tôt au printemps 2019 et la construction se poursuivre jusqu’en octobre.

La tranquillité

Pour faire suite aux demandes de réduire les sources de nuisances liées au bruit, la mairesse Mme Rochon a indiqué les mesures prises. Pour les locations à court terme, il y a surveillance accrue des policiers et la Muni-cipalité va continuer la procédure judiciaire contre le propriétaire de la résidence qui contrevient au règlement. Pour les résidents du chemin Beaulne, une mesure alternative de médiation conciliation entre voisins a été suggérée. Afin de réduire la vitesse des autos chemin du Pont, un ralentisseur temporaire avec vitesse à 30 km/h a été installé.

Parcs et sentiers

Réserve Alfred Kelly – On a approuvé l’achat, au coût de 24 000 $, de deux terrains additionnels, chemin du Roitelet, pour compléter un lot et y installer un stationnement hors rue afin de faciliter l’accès aux sentiers de la Réserve.

Parc Gilbert Aubin – On prévoit en améliorer l’accès en ajoutant une voie de décélération sur la 117. Les soumissions seront ouvertes le 29 août. Les conseillers Pascale Auger et Daniel Houde ont eu une première rencontre avec la firme KAP.  Trois options, pour un plan directeur avec une proposition budgétaire, pour chacune seront déposées à la fin août. Un comité consultatif formé de cinq à six citoyens et des élus étudiera les options pour faire une recommandation au Conseil.

Urbanisme

Merci la vie – Les phases d’approbation règlementaires ayant été toutes franchies avec succès, la très populaire boulangerie/bistro pourrait déménager à Piedmont et ouvrir ses portes en avril si tout se déroule comme prévu. L’emplacement est à l’intersection de Chemin du Pont et la 117, à côté du Moulin aux épices.

Projet de la Ferme Lufty – Le projet devrait débuter à l’automne. Le Conseil a approuvé la grille de couleurs pour les maisons qui y seront construites; les futurs acheteurs n’auront ainsi pas à faire une demande d’approbation à l’urbanisme. Le Conseil a également approuvé une modification au règlement relatif aux travaux municipaux ce qui permettra aux acheteurs de maison d’être connectés aux égouts moyennant des coûts additionnels.

Tour de communication – La tour de communication au sommet du Mont Belvédère n’a cessé de grandir et crée plusieurs désagréments pour les riverains. Mme Pascale Auger, responsable de l’urbanisme, doit rencontrer les représentants des compagnies qui utilisent la tour pour les inciter à participer aux solutions, relatives, entre autres, à l’aspect visuel et au bruit.

Les toits – Il semble y avoir un certain flottement à l’urbanisme quand aux recommandations relatives à l’inclinaison des toits. Est-ce parce qu’il y a plus de transparence au Conseil ou est-ce que les règlements ont besoin d’être revus à la lumière des nouvelles tendances en architecture, ou les deux, et ce, en respectant l’aspect champêtre ?

En principe, la pente du toit des nouvelles maisons doit respecter l’homogénéité du quartier. Dans le quartier Panorama, le nouveau développement a été approuvé avec le toit plat comme principe directeur. Le Conseil, ce mois-ci, a approuvé les plans d’une nouvelle résidence avec un toit à plusieurs déclinés.

Le Conseil a, par ailleurs, rejeté les plans soumis par un citoyen pour une nouvelle maison, chemin de la Rivière avec toit en pentes, sauf pour un toit plat au-dessus d’une porte, donc relativement petit, ne nuisant pas à l’ensemble.

Mme Auger a voulu clarifier la décision de refuser, le mois dernier, le toit végétal pour un abri d’auto, chemin de la Rivière : « La Municipalité accepte des portions de toit plat dans certains quartiers comme, par exemple, le quartier Panorama. Dans le cas du projet sur le chemin de la Rivière, la future résidence ne fait pas partie d’un nouveau développement, mais d’un quartier qui comporte 80 adresses civiques. Le CCU avait d’abord accepté, sous certaines conditions, le toit végétal. Puisqu’à ce jour, il n’y a pas de règlement sur ce type de toit, il était impossible d’exiger ces conditions et les faire respecter. » Ajoutons, qu’on prévoit développer un règlement pour les toits végétalisés.

Imprimer