Marche pour le climat

Isabelle Côté, Vice-présidente externe du SPCSTJ, s’est présentée au bureau de circonscription de Youri Chassin où elle a présenté les demandes des manifestants à Robert Carrière, attaché politique de M. Chassin. – photo courtoisie

Émilie Corbeil

Journaliste stagiaire chez Journal des citoyens

Les derniers articles par Émilie Corbeil (tout voir)

Six mille personnes ont répondu à l’appel

Émilie CorbeilLe 27 septembre dernier, plus de six mille personnes ont répondu à l’appel et le Cégep, en décrétant une levée des cours et une journée institutionnelle pour le climat dans ses trois centres, a offert une précieuse collaboration.

Le Syndicat des professeurs et professeures du Cégep de Saint-Jérôme (SPCSTJ), en collaboration avec le collectif « La planète s’invite », organisait des marches à Saint-Jérôme, Mont-Tremblant et Mont-Laurier.

La décroissance volontaire, solidaire et conviviale

La marche n’ayant débuté qu’en après-midi, les participants ont pu occuper la place publique de Saint-Jérôme en avant-midi. Le professeur Yves-Marie Abraham, du HEC Montréal, y a offert une conférence sur la décroissance. Cette décroissance étant inévitable, il invite la population à y prendre part de manière volontaire et d’en faire un processus solidaire et convivial.

Par la suite, la Centrale des Syndicats nationaux (CSN), à laquelle le SPCSTJ est affilié, a offert un dîner zéro déchet aux participants qui ont également pu accéder à des kiosques informatifs leur proposant des idées afin de réduire leur empreinte écologique.

Des demandes aux politiques

Les manifestants se sont rendus au bureau de circonscription de Youri Chassin, député de Saint-Jérôme, afin de lui faire part de leurs doléances. Ce dernier étant absent, Robert Carrière, son attaché politique, en a pris acte. Dans un contexte d’urgence climatique, on a souligné l’insuffisance des initiatives individuelles et demandé de réelles politiques environnementales; politiques devant cesser d’opposer l’économie à l’environnement.

L’engagement des syndicats de la CSN

La Centrale des Syndicats nationaux n’a pas pour unique mission de défendre les intérêts de des travailleurs. Elle endosse également plusieurs causes sociales vouées à l’avancement de la condition humaine, dont celle de l’environnement. Pour Isabelle Côté, Vice-présidente externe du SPCSTJ, il est aussi naturel, dans la mission d’enseignement du Syndicat, que ce dernier s’implique particulièrement dans la cause environnementale. Le Syndicat appuie par ailleurs financièrement les marches du collectif « La planète s’invite » depuis les tous débuts.

Imprimer