Les échos du conseil municipal de Sainte-Anne-des-Lacs du 15 Octobre – Jacinthe Laliberté

Séance ordinaire du Conseil municipal tenue le 15 octobre 2019

N’ayant pu être édités vu les courts délais entre la séance du Conseil et la parution du Journal, en voici un bref résumé.

En entrée de jeu, la mairesse a résumé le constat fait par tous sur la réparation du chemin Sainte-Anne-des-Lacs, réparation qui s’est résumée en un « rapiéçage » des trous de la route. Les citoyens, mécontents, n’ont pas hésité à s’exprimer dans des termes des plus éloquents.

Catherine Hamé, conseillère, a donné des précisions quant à l’Infolettre qui fait, maintenant, partie du passé. Dorénavant, la transmission des informations par la municipalité se fera via la plateforme « Voilà! » Pour ce faire, les citoyens doivent s’y inscrire. Ne plus recevoir l’infolettre ne signifie pas qu’on est inscrit à « Voilà! » Elle lance l’invitation d’aller sur le site web et de procéder en suivant les indications.

La Municipalité a un nouveau directeur des Travaux publics, M. Maxime Jamaty.

On procéda à l’avis de motion et au dépôt d’un projet de règlement concernant la création d’un programme de mise aux normes des installations septiques de types puisards. Les propriétaires qui ont ce type d’installation doivent s’adresser au service de l’Environnement pour obtenir de plus amples informations.

La construction de la nouvelle bibliothèque reste le sujet de l’heure. Le conseiller Harvey a questionné sur les dates des rencontres citoyennes. Il a porté à l’attention du Conseil les informations erronées inscrites sur l’échéancier affiché sur le site web.

Questions du public

– Parc Irénée-Benoît : Un citoyen a demandé les résultats de l’analyse de la 3e année du projet pour en connaître la suite. Pour l’instant, les membres du Conseil n’ont pas encore discuté du dossier. Le trajet entre le stationnement du Centre communautaire et le passage pour entrer sur le site semble problématique.

– Feux d’artifice : Les employés de la Municipalité ont, durant l’été, reçu plusieurs plaintes à cet effet. Les membres du Conseil se pencheront sérieusement sur cette problématique.

– Signalisation dans les sentiers de la Forêt Héritage : La signalisation, selon quelques citoyens, n’est pas adéquate. En constat, des randonneurs cherchent souvent leur chemin et vont jusqu’à se perdent. Cette responsabilité revient à Héritage Plein Air du Nord et non à la Municipalité selon le conseiller Harvey. Une carte indiquant tous les sentiers sera bientôt disponible.

Imprimer