Maître de leur destin

Journal des citoyens entrepreneur aout 2020Nathalie Rooke Provost et Pablo Robado de Clash Design – Photo courtoisie
Marie-Claude Aspiros

Les derniers articles par Marie-Claude Aspiros (tout voir)

Nathalie et Pablo de Clash Design

Marie-Claude Aspiros  Nathalie Rooke Provost a toujours été attirée par les arts. Elle en a d’ailleurs fait son champ d’études. À l’âge de 25 ans, après quelque temps à virevolter et sentant un besoin de changement, elle décide de migrer vers le Nord, où elle fait la rencontre de son futur conjoint et partenaire d’affaires, Pablo Robado, qui possède une formation en moulage de matériaux composites.

Une réalité qui s’impose

La naissance de trois enfants en 38 mois engendre une réflexion quant au style de vie que le couple désire adopter, d’autant plus qu’aucun d’eux n’était heureux dans leur travail respectif. Ce changement radical les a amenés à constater que leur véritable force résidait dans leur habileté à s’adapter aux différents aléas de la vie.

C’est ainsi qu’ils opteront pour l’entrepreneuriat, surtout qu’ils ont rapidement réalisé que le défi les rend encore plus amoureux !

Clash Design est né en 2009 de besoins bien définis : créer des emplois correspondant à leurs images, à leur réalité ainsi qu’à leurs aspirations. Cette entreprise devait également leur permettre de demeurer dans la région. Bref, en s’embarquant dans cette aventure, Nathalie et Pablo désiraient surtout être maîtres de leur vie. 

Un couple, deux entrepreneurs, une équipe

À la base, Nathalie et Pablo sont deux êtres humains dynamiques, qui ont constamment besoin de projets et d’action. Tous deux s’accordent à dire qu’ils ne sont pas fondamentalement « 9 à 5 ». Même aujourd’hui, ils se considèrent davantage comme des artistes que des gens d’affaires.

La qualité de vie est aussi un élément primordial pour eux. « Je viens travailler en vélo chaque matin et il n’y a jamais de circulation », affirme Nathalie. C’est ce genre d’environnement que le couple recherchait en fondant une entreprise dans les Laurentides. Ils renchérissent en affirmant ne jamais avoir regretté leur décision de devenir entrepreneurs, malgré quelques moments plus difficiles. « Nous ne serions pas aussi bien dans un autre style de vie », disent-ils à l’unisson.

En ce qui concerne l’entreprise, leurs rôles se sont attribués au gré de leurs habiletés naturelles. Nathalie s’occupe de l’administration et du service à la clientèle. Ce qu’elle adore particulièrement, c’est le développement des affaires. Le contact humain occupe également une place de choix dans son quotidien, un besoin qu’elle assouvit chaque matin en prenant le temps de discuter avec son monde. Nathalie essaie de se réaliser au travers des défis et des demandes administratives qui comblent ses journées. 

Pablo joue davantage le rôle du chargé de projet. Il s’occupe de tous les aspects du mandat, allant de la prise de mesure à la finalisation du produit, en passant par la réalisation des dessins. C’est donc à lui et à son équipe qu’incombe la responsabilité de se rapprocher le plus près possible de la vision de l’architecte, du designer ou de l’entrepreneur. Arriver au bout du projet sans se tromper et constater le résultat final est quant à lui ce qu’il préfère dans toute la démarche. Enfin, pour Pablo, il n’y a rien comme un client satisfait. « La reconnaissance du travail effectué est en partie ce qui m’incite à faire ce travail. »

Une entreprise unique au concept innovateur

Clash Design, c’est un fabricant d’éléments structuraux pour architectes et designers. Tous leurs produits sont personnalisés et créés sur mesure. Chaque pièce qui sort de l’atelier est donc une œuvre d’art originale. 

Initialement, l’activité principale de Clash Design consistait à créer des produits illuminés, qu’ils réalisaient à partir de leur garage. Leurs conceptions étaient assez avant-gardistes pour l’époque, considérant que c’était avant l’avènement des diodes électroluminescentes (DEL). Puis ils ont proposé des produits lumineux à base de verre lorsqu’ils ont fait la rencontre d’un artisan spécialisé dans ce matériau. 

Ayant toujours fait partie de leurs matières premières, le métal a pris les devants sur les produits éclairés lorsque le DEL est devenu accessible à tous.

Clash Design s’est donc installé dans un véritable atelier, de façon à mieux mettre en valeur les produits imaginés par leurs clients. « Rendre justice à cette vision, que les gens ne savent pas nécessairement comment exprimer, représente notre vrai défi quotidien », affirme Nathalie. Son équipe doit non seulement décoder un langage parfois inconnu, mais également comprendre, assimiler, dessiner et créer. 

Donner vie à ce que les clients ont en tête, ça demande énormément de travail. Une véritable corvée d’équipe, toujours effectuée en étroite collaboration avec le client, est à l’origine de chaque pièce réalisée dans l’atelier prévostois. D’ailleurs pour Nathalie, il n’y a pas de secret, la clé du succès, c’est le travail.

Aujourd’hui, Clash Design est une entreprise reconnue pour sa façon de faire aux standards très élevés. Aucun compromis ne tient quant à la qualité du produit rendu. « C’est ce que nos clients recherchent », affirme Pablo. « En plus d’avoir un élément original, ils ont droit à une expertise recherchée derrière chaque réalisation. »

Une équipe à leur image

Nathalie et Pablo apprécient les Laurentides. Ils savent profiter au maximum de leur environnement qui joue un grand rôle dans leur épanouissement personnel. Comme eux, ils privilégient donc des gens actifs et dynamiques. Ils s’intéressent de près à la vie de leurs futurs employés, à leurs passions et à leur style de vie, et ce, dans le but de créer une cohésion dans l’équipe.

Quoiqu’ils soient exigeants au niveau du résultat, c’est ce qui fait leur réputation après tout, ils sont très humains. « C’est correct de faire des erreurs », dit l’entrepreneur. « L’important, c’est la façon de les corriger ». Selon lui, il est primordial non seulement d’apprendre de ses fautes, mais également de celles des autres. 

Leurs clients et fournisseurs sont tout aussi importants à leurs yeux. Ils les connaissent suffisamment pour aborder des sujets plus personnels. « Business is a relationship », affirme Pablo, qui se complait donc à dire qu’il priorise les relations particulières. Et le fait que leur travail comporte un grand aspect relationnel, c’est ce qui leur donne le goût, à tous deux, de continuer.

Sur un plan communautaire, Nathalie et Pablo priorisent l’achat local à chaque détour. Ils considèrent les autres entrepreneurs de la région comme étant des confrères et ils désirent stimuler l’économie locale à leur façon, par exemple en amenant du monde dans le coin à travers leurs activités. 

Leur implication bénévole dans des sentiers de vélo répond également à leur conscience plus verte et, en ce sens, ils essaient d’encourager davantage de personnes à adopter le vélo comme moyen de transport.

Escalier – Courtoisie Clash Design
Pergola – Courtoisie Clash Design

Imprimer