Les échos du conseil municipal de Sainte-Anne-des-Lacs

Jacinthe Laliberté
Les derniers articles par Jacinthe Laliberté (tout voir)

Jacinthe Laliberté – Séance ordinaire du Conseil municipal tenue le 14 septembre 2020.

Une soirée tranquille en l’absence de la mairesse et de deux conseillers. Jean-Sébastien Vaillancourt a officié à titre de maire suppléant devant une quinzaine de citoyens présents. Peu de règlements adoptés, toutefois, une problématique, semble-t-il, des plus préoccupantes : la structure de la bibliothèque qui montre des signes de faiblesse. Le sujet de la future bibliothèque reviendra-t-il en force ?

Une bibliothèque plus que vieillissante

Lors du compte rendu du comité des Loisirs, de la Culture et de la Vie communautaire, la conseillère Catherine Hamé a fait état d’une situation que la Municipalité a jugé inquiétante de sorte que les employés de la bibliothèque ont dû retirer le tiers des livres non pas seulement des rayons, mais du bâtiment de la bibliothèque. 

La raison ? Une faiblesse importante dans la structure du plancher. « Suite aux avis techniques des architectes concernant les bâtiments municipaux, la Municipalité a fait appel à des professionnels en structure puisque le soutien du plancher présentait des signes de faiblesse. Elle a du prendre des mesures drastiques rapidement, car ici, on parle de fissures », a expliqué la conseillère.

Une citoyenne est venue demander ce qui arriverait de ces livres. D’après la conseillère, une partie serait vendue lors des Journées de la culture, comme à chaque année, et les autres livres entreposés. 

Reliant les deux évènements, de la construction de la future bibliothèque et la faiblesse de la structure, cette résidente a demandé où en était le dépôt du document essentiel à l’obtention d’une subvention qui devait être envoyé le mois dernier au ministère de la Culture.

En attente du document de l’architecte, le conseiller Vaillancourt a été ferme dans sa réponse : « Nous avons déjà failli perdre la subvention pour un non-respect des procédures. C’est peut-être long, mais nous serons gagnants en procédant correctement. » 

Chemin Sainte-Anne-des-Lacs

Les travaux du viaduc avancent à un bon rythme. Or donc, le Conseil a octroyé un contrat à l’entreprise LEGD pour la réalisation des travaux de réparation et d’asphaltage sur le chemin Sainte-Anne-des-Lacs, portion ministère des Transports du Québec (MTQ) au cout de 99 993 $ taxes en sus. 

Il a été précisé que cette dette sera remboursée par le MTQ puisque les réparations sont à sa charge. À deux reprises, le conseiller Vaillancourt a précisé que les travaux commenceraient ce mercredi 16 septembre.  

Les endroits visés par ces réparations ? Telle fut la question du citoyen, M. Pronovost. La réponse fut fort simple puisque tout dépend et relève du MTQ. Ce dernier a ciblé cinq endroits encore inconnus du Conseil pour l’instant. Une confirmation, aucune réparation ne sera effectuée aux endroits où il y a des ornières.

Pour la durée des travaux du viaduc, le secteur de Sainte-Anne-des-Lacs, près de la 117, bénéficiera d’un protocole d’entraide de Prévost qui pourra répondre beaucoup plus rapidement en cas d’un sinistre. La sécurité de tous les citoyens du territoire sera, ainsi donc, assurée.

Et quelques autres points…

Le camp de jour – Très bonne gestion de la part des animateurs puisqu’aucun cas de la COVID-19 n’a été répertorié. Autant les parents que les enfants ont apprécié le site. Ces derniers l’ont redemandé pour l’an prochain. 

Reconnaissance de deux organismes – De par la politique de soutien aux organismes de loisirs et communautaires, l’Agence des bassins versants de Sainte-Anne-des-Lacs (ABVLACS) et l’organisme Héritage plein air du Nord (HEPAN) ont été « reconnus » par la Municipalité. Cette reconnaissance se traduit pour l’ABVLACS : organisme clé en ce qui concerne la santé des lacs et pour l’HEPAN : organisme en matière de plein air et de protection de l’environnement. Les deux pourront, ainsi donc, bénéficier du soutien formulé dans ladite politique.

Journées de la culture

Mme Hamé, fière de présenter la programmation des Journées de la culture, mentionna quelques activités qui se dérouleront durant la fin de semaine du 25 au 27 septembre. 

Une prestation musicale ambulante sera offerte, tout au long de la journée du samedi, tout en respectant la distanciation sociale et les mesures sanitaires. Pour ce faire, une caravane ou plutôt une scène roulante sur laquelle se tiendront les artistes se déplaceront à travers le territoire. Pour l’itinéraire, les citoyens devront consulter le site de la Municipalité.

Il y aura vente de livres à la bibliothèque le samedi 26 septembre dès 11 h. Heure du conte, musique et tirage font aussi partie des activités.

Quant au regroupement des Artistes des Lacs, il présentera une exposition « Hommage à nos aînés ». Le dévoilement se fera le vendredi 25 septembre sur le parvis du Centre communautaire, de 16 h 30 à 18 h. De plus, une exposition en arts visuels aura lieu tout au cours de la fin de semaine à l’intérieur du Centre.

Période de questions

M. Dalzell a demandé qu’un rapport du travail du préposé à la règlementation de certains règlements municipaux, engagé pour l’été à titre d’autorité compétente, soit présenté aux citoyens en même temps que le bilan des activités du parc Irénée-Benoit. Les membres du Conseil ont ajouté qu’eux-mêmes avaient hâte de prendre connaissance de ces deux bilans.

Comme la dernière collecte de branches, qui était prévue à l’automne, n’aura pas lieu, et ce sans tenir compte du désir des résidents selon le citoyen Pronovost, celui-ci a demandé au Conseil de réviser leurs positions à ce sujet tout en précisant que l’automne est une saison de forts vents.

Imprimer