Une politique environnementale

Politique environnementale
Les derniers articles par Émilie Corbeil (tout voir)

Sainte-Anne-des-Lacs en voie d’adopter une politique en environnement

Émilie Corbeil – À l’initiative de madame Jacqueline Laporte, directrice du service de l’environnement, un comité visant l’établissement d’une politique environnementale a été mis sur pied à Sainte-Anne-des-Lacs. Plus de deux années de travail et de consultations ont été nécessaires avant d’en arriver à la rédaction ce cette politique qui a été présentée au Conseil du 9 novembre dernier.

En bonne voie d’être adoptée

En collaboration avec le CRE Laurentides, le comité de la Politique environnementale et le comité consultatif sur l’Environnement ont travaillé à la rédaction de cette politique, qui précise les besoins et les particularités de la Municipalité de Sainte-Anne-des-Lacs.  

La mairesse Monique Laroche Monette a mentionné au Journal que la politique récemment présentée n’avait pas encore été étudiée en détail par les membres du conseil. Elle était cependant confiante qu’elle allait être adoptée moyennant quelques changements mineurs visant son opérationnalisation. 

Selon elle, le projet de politique soumis est particulièrement respectueux et permettra de fédérer les citoyens. Si certains objets de la politique sont d’ores et déjà admis par le conseil, la mairesse précise que de coucher le tout au sein d’une politique officielle prend toutefois un sens différent – Les élus, présents et à venir, devront baser leurs décisions sur cette dernière.

Campagne ou banlieue ?

Un constat principal se détache à la lecture du document présenté. La forte croissance vécue présentement porte à réfléchir : Sainte-Anne-des-Lacs, avec son slogan « La nature à l’état pur » est-elle en passe de devenir une banlieue ordinaire ?

À ce sujet, la Politique est claire : elle invite à mettre la croissance sur pause, le temps d’adopter les outils nécessaires pour préserver le caractère champêtre de la municipalité. Il y est également mentionné que la superficie minimale en vue de la construction doit impérativement être augmentée. 

Protection de l’environnement

En plus de proposer de mettre le développement sur pause, la politique soumet un plan quinquennal présentant des objectifs spécifiques, à savoir la conservation des espaces naturels, la protection des milieux et des écosystèmes et les agissements écoresponsables. 

On conseille également d’y adjoindre une stratégie de communication évolutive en vue de sensibiliser les citoyens et de favoriser leur adhésion. 

Pour Jacinthe Laliberté, présidente du comité consultatif sur l’environnement, la politique est un travail de maître. Résultant d’une concertation des membres des comités ayant partagé leurs expériences et leurs expertises, elle deviendra le document de travail du comité consultatif, qui va continuer à appuyer les élus ainsi que les différents autres services municipaux dans sa mise en œuvre. Cette politique aidera également les citoyens à se sentir bien à Sainte-Anne-des-Lacs et à réaliser que le slogan « La nature à l’état pur » peut se concrétiser.

Imprimer