Le Ciné-Club de Prévost

Danielle Leblanc, présidente sortante du Ciné-Club; Olivier Asselin, réalisateur du film Fondations; Claudette Chayer, anciene présidente du Ciné-Club; Edith Martel, directrice à la Station cuturelle; Karine Daoust, coordonatrice à la Station cuturelle; Saïd Koukil, directeur à la Station cuturelle. À l’arrière : Nicole Deschamps, présidente fondatrice du Ciné-Club; Jean-Pierre Joubert, ancien membre du Ciné-Club; Diane Meunier, ancienne présidente du Ciné-Club et Marc Thibaudeau, directeur à la Station cuturelle. – Photo : MichelFortier
Michel Fortier

Les derniers articles par Michel Fortier (tout voir)

Il se fond dans La Station culturelle

Michel Fortier – Alors que le Ciné-Club de Prévost présentait le film Fondations du réalisateur Olivier Asselin, un des plus beaux films qu’il lui ait été donné de nous présenter, le Club se fond dans un organisme culturel, La Station culturelle.

Le film Fondations, sur Les forges de Montréal et son artisan forgeron Mathieu Collette, un passionné qui explore l’ensemble du métier, a été sélectionné meilleur long-métrage documentaire par la FIFA. Pierre Wilson, directeur du Musée des maîtres et artisans du Québec pendant 15 ans, dira de Mathieu Collette « … Si on était une société intelligente, on prendrait des personnes comme Mathieu, on les déclarerait trésor national, puis on leur donnerait 50 000 $ par année et on lui dirait… Continue ! », une reconnaissance prestigieuse qu’on retrouve très ancrée chez les Japonais et qui manque à notre trop jeune culture. Le film présente le combat de Mathieu et de son équipe de passionnés pour sauvegarder Les Forges de Montréal qui ont récemment été classées patrimoine immatériel par la Ville de Montréal. Ce n’est pas qu’un bon documentaire, Olivier Asselin a aussi réussi un bon film quant au scénario, au rythme, aux images et au son… une intrigue qui nous tient du début à la fin.

Olivier Asselin était présent pour la projection de son film et la première question qui lui a été posée concernait le dénouement de cette aventure : «Est-ce que Mathieu a réussi à sauver Les Forges de Montréal ? »

Le Ciné-Club se fond dans La Station culturelle

À bout de souffle et ayant tenté sans succès de se constituer un nouveau conseil d’administration, le Ciné-Club a accepté que l’organisme soit fondu dans l’OBNL la Station culturelle qui assumera les activités du Ciné-Club. Claudette Chayer impliqué dans le conseil d’administration se réjouissait de voir arriver cette relève : « Malgré notre échec à l’assemblée générale, je gardais espoir qu’une autre alternative se présenterait ». La Station culturelle, organisme fondé en mars 2018, fait la promotion des arts et de la culture dans la région des Laurentides et est heureuse de succéder au Ciné-Club de Prévost, un organisme qui a été fondé en 1993.

La saison Hiver 2020 est déjà sous l’apanage de la Station culturelle où la programmation y est diffusée. Une équipe travaille déjà à la programmation de la saison 2020 et elle est constitué d’Edith Martel, directrice artistique; Marc Bélanger, producteur au contenu créatif; Marc Thibaudeau, directeur développement et création; Saïd Koukil, directeur technique; et Karine Daoust, coordonnatrice. Le site à consulter est dorénavant lastationculturelle.org/cine-club-prevost/lequipe-du-cine-club pour découvrir les prochaines projections.

Rappelons que la Station culturelle organise déjà les événements Les mains dans le sable, le Symposium de peinture de Prévost et Etsy Laurentides. Il n’y aura donc plus qu’un seul Conseil d’administration pour l’ensemble de ces activités regroupées sous la Station culturelle. Ce conseil est constitué de Marie-Claude du Cap, présidente; Catherine Gagnon, vice-présidente; Kevin Beauséjour, trésorier; Nancy Gaussiran, secrétaire; Monic Girard, admnistratice; et Karine Daoust coordonnatrice. Nous assistons ainsi à un rajeunissement important des équipes et à un dynamisme renouvelé avec une moyenne d’âge qui avoisine la quarantaine.

Imprimer