Espace entrepreneur

Le moulin aux épicesNathalie Bergeron et son conjoint, Michel Roy – Photo Jeff Malo
Marie-Claude Aspiros
Les derniers articles par Marie-Claude Aspiros (tout voir)

Nathalie Bergeron et la passion des épices

Marie-Claude Aspiros  Il y a une trentaine d’années, Nathalie Bergeron a adopté les Laurentides, autant pour y vivre que pour y établir son commerce. Un travail dans une entreprise de fournitures de bureau lui permettait, à ce moment, de subvenir aux besoins d’une famille jeune et active. Et malgré un quotidien quelque peu bondé, l’alimentation a toujours occupé une place pré-pondérante dans la vie de Nathalie.

Les origines du moulin

L’idée d’ouvrir une épicerie fine n’est certainement pas venue instantanément à l’entrepreneure, bien qu’elle ait grandi parmi les épices ! En effet, son père, distributeur d’aromates, fournissait alors toutes les boucheries à travers le Québec.

Ses nombreux voyages à travers l’Europe ont confirmé à la femme d’affaires ce qu’elle savait au fond d’elle-même : elle voulait œuvrer dans ce domaine. Elle ignorait encore à quel titre, mais elle a toujours su, par contre, qu’elle ne voulait pas travailler en boucherie et encore moins devenir chef, même si elle désirait par-dessus tout cuisiner et nourrir les autres.

Au milieu des années 2000, elle a vécu deux années à Paris et à Lyon la capitale française de la gastronomie. Selon elle, ce séjour lui a ouvert l’esprit et a pavé la voie.

Souhaitant ardemment que les gens puissent avoir accès à un plus grand choix d’épices de qualité, elle a cru qu’il serait idéal d’en faire la vente. Cette solution lui permettrait ainsi de combiner sa passion pour les épices, son expertise, son talent pour la vente et son besoin d’échanger avec ses clients.

À l’aube de la quarantaine, elle a donc décidé de faire le saut. Elle a dès lors ouvert les portes du Moulin aux épices, une épicerie fine située sur la rue du Pont, à Piedmont.

Les épices, un monde en soi

Les épices sont des aliments universels. Elles proviennent de partout dans le monde et chacune possède ses propres caractéristiques, des atouts inhérents qui contribuent à rehausser les saveurs des plats quotidiens. 

Mais ce monde infini, il faut prendre le temps de le découvrir, ce qui représente un beau défi pour Nathalie. Certes, afin de bien servir ses clients, elle doit non seulement posséder une très grande ouverture d’esprit (presque aussi vaste que la Terre !), mais elle doit également lire quantité de publications sur le sujet. D’ailleurs, un poste budgétaire de son entreprise est consacré à l’abonnement à ces revues françaises qui lui permettent de demeurer à l’affût des dernières tendances. Par conséquent, vous ne serez pas surpris d’apprendre que Nathalie a dédié ses dernières années à étudier tous les poivres qui existent à travers le monde ! Par exemple, il existe près de 50 variétés de poivres, tous exprimant un goût diffèrent.

Mais cette soif d’apprendre et cette curiosité engendrent des moments privilégiés pour elle. Non seulement ceux où elle découvre les nouveautés sur le marché, mais également ceux où elle reçoit les épices, les étudie et les teste sur ses propres recettes. 

Et ce faisant, elle doit toujours garder en tête l’authenticité des pays d’origine et des villes-sources. « Ce qui est vraiment intéressant, affirme l’entrepreneure, c’est de faire ressortir les saveurs dans un plat au moyen des épices. Et le véritable défi réside dans l’équilibre, le dosage des saveurs dans chaque mélange. »

L’aspect entrepreneurial

Pour Nathalie Bergeron, le Moulin aux épices, c’est beaucoup plus qu’une simple épicerie fine. C’est une démarche entrepreneuriale qui représente son lot de défis, qu’elle a cependant toujours relevés avec passion et persévérance. 

Dès le début de l’entreprise, elle a pu bénéficier de l’appui des chefs cuisiniers qui ont cru en sa passion. Aujourd’hui, le Moulin aux épices fournit en épices une grande quantité de restaurants laurentidiens, peu importe le type de cuisine. Mais au-delà, elle crée des recettes exclusives pour certains d’entre eux, en plus de prodiguer un service-conseil très apprécié des chefs. 

Autodidacte, l’épicière continue de s’alimenter en connaissances et affine ses compétences à mesure que son entreprise grandit. Loin de la décourager, la réalité entrepreneuriale lui apporte énormément de bonheur : cela lui permet de vivre de sa passion et d’évoluer en tant qu’être humain et femme d’affaires.

Mais au-delà de cet aspect, Nathalie, c’est une artiste dans l’âme. Son médium : les épices dont elle habille les plats les plus variés ! En boutique, vous pourrez ainsi trouver ses créations authentiques, ses propres mélanges que vous pourrez incorporer dans vos recettes… ou dans celles qu’elle vous propose en magasin ! 

Un doute ? Rien ne plait plus à l’artisane que de discuter épices avec ses clients. Ces échanges représentent d’ailleurs sa plus grande motivation. « Plusieurs clients ne viennent pas seulement pour acheter des épices, mais également pour s’éduquer au mariage des arômes ! J’adore aussi faire une différence pour eux grâce à la qualité de mes produits et au service rendu, affirme Nathalie, la voix pétillante. »

Autre aspect de son travail qu’elle adore : la création d’épices et de recettes, qu’elle réalise à partir d’aliments qui l’entourent, qu’elle trouve par exemple dans son jardin. Autrement, elle aime bien le côté développement des affaires de l’entrepreneuriat et elle se compte privilégiée de pouvoir sortir de sa zone de confort pour toujours aller plus loin.

C’est ainsi que depuis presque 14 ans, les Laurentidiens sont privilégiés de pouvoir profiter des magnifiques produits du Moulin aux épices et de l’expérience d’une entrepreneure passionnée. Or, dans la petite épicerie piémontaise, vous trouverez autant des saveurs que de pays ! En franchissant le pas de la porte, vous pourrez donc voyager du Liban au Maghreb en passant par le Moyen-Orient, sans oublier que vous pourrez mettre la main sur nos superbes épices boréales !

Imprimer