Conseil de Piedmont du mois d’octobre

Louise GuertinAssemblée régulière du 4 novembre 2019.

Si l’assemblée a débuté d’une manière sereine, elle a rapidement pris un tour plus dramatique. La mairesse Mme Rochon a d’abord remis une bourse de 400 $, pour mérite sportif, à quatre jeunes athlètes de Piedmont. Cet intermède a été suivi par les commentaires et questions d’un citoyen frustré par l’apparent refus de la mairesse à écouter les problèmes qu’il vit et les dommages causés à sa propriété. Les autres sujets : les infrastructures routières, d’épuration des eaux et l’offre de loisirs.

Suivis de la dernière assemblée

Les travaux pour installer des conduites surdimensionnées du réseau d’aqueduc sur la 117 au sud du chemin du Pont débutent le 5 novembre.

La panne d’électricité, du premier week-end de novembre, aurait touché 80 % du territoire. Mme Rochon a souligné qu’on profitera de cette expérience pour bonifier le plan d’urgence. C’est la deuxième fois en six mois où la nature fait des siennes à Piedmont, puisqu’au printemps, plusieurs résidents ont été touchés par les crues abondantes.

Un citoyen veut se faire entendre

C’est un citoyen exaspéré qui s’est présenté devant le Conseil. M. Nicolas Tremblay s’est identifié comme courtier immobilier et a débuté par une question : « Lors d’une demande de permis auprès de l’urbanisme, est-ce qu’on vérifie que la propriété est conforme aux normes avant d’émettre le permis ? »  Il a ensuite voulu raconter son expérience difficile commencée il y a trois ans. Suivant la construction du nouveau réseau d’aqueduc Mont Belvédère, son eau a été coupée, nécessitant un raccord d’urgence. À ce point, la mairesse a interrompu M. Tremblay évoquant qu’elle ne voulait pas d’un débat sur un dossier spécifique. M. Tremblay a continué en disant qu’il croyait important que les citoyens sachent. Il a indiqué avoir rencontré les représentants de la Municipalité à plusieurs reprises, sans résultat.

Il a évoqué des problèmes récents sur un chantier qui auraient causé des dommages à sa propriété indiquant qu’il a dû faire venir la CSST : une pierre est tombée causant des dommages à sa maison. Le ton a monté, la mairesse a suggéré à M. Tremblay : « Écrivez dans le journal »; le directeur général a offert une nouvelle rencontre, insistant que le Conseil était là pour entendre les questions. À ce point, la mairesse s’est levée et a demandé au citoyen de partir. Ce que M. Tremblay a fait.

Urbanisme

Les projets approuvés par le Conseil : agrandissement résidentiel au 356, ch. des Sapins, construction d’une résidence au 156, ch. du Versant; de nouvelles enseignes et le remplacement de toitures chez Péripap, boul. des Laurentides et au 312, ch. des Sapins. Le Conseil a également approuvé une dérogation mineure pour régulariser les marges latérales minimales non conformes au 722, boul. des Laurentides.

Installations d’assainissement des eaux usées

Un règlement d’emprunt de 295 280 $ pour le remplacement, au printemps, des rideaux séparateurs et des poteaux d’ancrage des installations a été approuvé. Cet emprunt s’ajoute aux 438 342 $ pour l’achat et l’installation de dégrilleurs qui devraient se faire à l’hiver. Ces travaux devraient permettre de répondre aux projets de développement de Piedmont et Saint-Sauveur qui se partagent les coûts au prorata de leur population. Les eaux ainsi filtrées sont rejetées dans la rivière du Nord.

De plus, le Conseil a confirmé le contrat de la firme Imausar Environment au coût de 1 560 $ dont le mandat est de faire quatre prélèvements au dépôt à neige usée et en informer le ministère de l’Environnement.

Échange de parcelles Prévost-Piedmont

Après une longue saga, le projet Havre des Falaises de l’entrepreneur Sylco verra le jour. Le Conseil a entériné l’avis de motion pour un échange de parcelles de territoire entre Prévost et Piedmont qui permettra l’accès au projet par la construction d’une rue dont l’entretien sera assuré par Piedmont.

Réfection du ch. Avila

Le ministère des Transports entreprendra la réfection et le pavage du ch. Avila sur environ 800 mètres, du ch. du Moulin jusqu’à la limite de Sainte-Anne-des-Lacs en prévision des travaux pour refaire le viaduc de la sortie 57 prévus au printemps 2020. Un élargissement de la chaussée est prévu pour le passage de vélos.

Sports d’hiver

Le Conseil a approuvé la tarification des passes de ski de fond pour le parc linéaire du P’tit Train du Nord. Le coût est fixé à 25 $ pour les citoyens de Piedmont, et ce sans restriction d’âge. On estime le nombre de passes à environ 180, une augmentation de 33 % par rapport à 2019. Le coût de cette mesure est d’environ 9 000 $. On a également fait état d’une entente avec Les Sommets pour trois journées citoyennes où l’accès sera de 10 $ incluant la location d’équipement, les 5 janvier, 2 février et 8 mars. Les Glissades des Pays-d’en-Haut ont fixé au 19 janvier la journée où les citoyens de Piedmont pourront profiter d’un rabais de 50 %.

Budget 2020

On prépare le budget 2020. Le Conseil a déposé les états comparatifs des dépenses 2018-2019 au 15 octobre. L’assemblée du budget 2020 se tiendra le 16 décembre à 19 h. La mairesse a indiqué qu’elle recevra les commentaires des citoyens sur le prochain budget le 17 novembre, au café-causerie.

Correctif : Le mois dernier dans Les Échos du conseil municipal de Piedmont on a écrit par erreur que l’Écocentre Saint-Sauveur/ Piedmont refuse les branches d’arbres et les résidus verts. Dans les faits, l’Écocentre de Saint-Sauveur accepte les débris verts.

 

Imprimer