Échos du Conseil de municipal de Piedmont

Louise Guertin – Assemblée régulière du 3 février 2020.

Acquisition d’un terrain boisé

Le Conseil a approuvé l’achat de 41,4 hectares aux Sommets de la Vallée (Mont Olympia) pour y aménager des sentiers et permettre aux gens d’y circuler avec leurs chiens en laisse. 

Le coût du terrain de 550 000 $, ou 0,12 $ le pi2 (1,31 $ le m2), comprend une servitude permanente donnant accès à la piste la « Wizard ». La mairesse, Mme Rochon, a précisé que cet achat permettra aux sentiers de traverser son territoire, de Prévost à Sainte-Adèle. Quant à l’accès, pour le moment on prévoit un stationnement chemin du Roitelet.

On a obtenu une subvention de 30 000 $ de Tourismes Laurentides. L’emprunt sur une période de 25 ans coûterait, selon la mairesse, environ 29 900 $ par année pour un montant de 520 000 $. Elle ajoute qu’on est à la recherche de subventions additionnelles. L’achat par la Municipalité n’assure pas la pérennité de ce nouveau parc. Il faudrait pour ce faire obtenir une subvention d’un organisme de conservation. Mme Rochon assure qu’on est à la recherche d’une telle entente. – Une rencontre d’information et consultation sur cette acquisition se tiendra lundi 16 mars, à 19 h à l’hôtel de ville.

Choisir Saint-Sauveur lors de l’inscription à la maternelle

Il est conseillé aux parents qui doivent inscrire leur enfant à la maternelle, de le faire à Saint-Sauveur, et ce, sans frais. C’est leur droit.

Mme Rochon a expliqué que l’école Saint-Joseph à Sainte-Adèle est l’école primaire désignée desservant Piedmont. Par contre, inscrire les enfants à la maternelle à Saint-Sauveur leur évitera un transfert à la nouvelle école primaire de Saint-Sauveur dont l’ouverture est prévue en septembre 2021 ou 2022.

Contrats et subventions

Un contrat pour compléter le plan directeur du parc Gilbert Aubin a été donné à la firme KAP au montant de 4 325 $ auquel s’ajoutera 1 500 $ pour honoraires professionnels. Ce plan révisé sera déposé lors de demandes de subventions pour le déménagement de la patinoire et la construction d’un chalet d’accueil. Une requête sera déposée à l’Association canadienne de dermatologie pour une subvention permettant d’installer une ombrière (structure pour fournir de l’ombre) dans ce parc.

Des subventions ont été approuvées : 1 500 $ à Toison d’or et 10 650 $, une hausse de 2,5 % par rapport à 2019, à la Maison des jeunes Piedmont/Saint-Sauveur.

On a approuvé l’aliénation d’un camion Ford 550 au prix de 3 500 $. Le budget des immobilisations estime à 53 000 $ le remplacement de ce camion.

La tour de communications au mont Belvédère a été cédée par Telus à Bell. Piedmont a eu des discussions pour renouveler le bail de cinq ans. On a demandé à Bell de diminuer l’impact visuel, sans engagement. Le Conseil, à l’exception de MmePascale Auger, a voté en faveur de ce contrat de 19 235 $, indexé annuellement.

Le complexe sportif: hausse en vue

Mme Rochon a fait le point sur les coûts du Complexe sportif. La prévision initiale de 35 millions (avant taxes) prévoit une répartition des coûts entre les gouvernements fédéral, provincial et la MRC (9 des 10 municipalités) en portion d’environ un tiers pour chacune des parties.

À l’ouverture des quatre soumissions, les prix variaient entre 47,8 et 59,5 millions pour l’option piscine et deux glaces (une, intérieur et une, extérieur). Pour l’option piscine et une glace intérieure, les prix variaient entre 43 et 55,5 millions. Un comité devra choisir l’entrepreneur en fonction d’une grille pondérée selon les critères de l’expérience de l’équipe (20 %), le design de l’édifice (20 %) et le prix (60 %).

Selon Mme Rochon, la MRC est en relation avec les organismes subventionnaires pour accroître leur participation et il semblerait qu’il y a un esprit d’ouverture face à ces demandes. On prévoit octroyer le contrat en mars, après l’approbation par les neuf maires quant au projet et à l’emprunt. Mme Rochon a précisé qu’elle voterait contre l’option à 59,5 millions, tout en souhaitant une participation accrue des gouvernements fédéral et provincial. Elle a promis de faire le point à l’assemblée régulière de mars.

En bref

La mairesse sera la représentante du Conseil au sein de la Chambre de commerce de la Vallée de Saint-Sauveur/Piedmont. Le président du Conseil d’administration du Nordais s’est inquiété de l’impact sur la circulation de nouveaux projets annoncés et en construction dans le secteur (A15 et ch. de la Gare). Il a demandé s’il était possible de désenclaver ce quartier. Mme Rochon a répondu qu’on examinerait la question.

Imprimer