Un vaccin pour chat et chien

chronique de halo, journal des citoyens
Sandra Friedrich
Les derniers articles par Sandra Friedrich (tout voir)

Sandra Friedrich – Tandis que la vaccination contre le COVID-19 bat son plein pour les humains, faudra-t-il, dans un avenir pas si lointain, vacciner nos chats, nos chiens?

Peut-être le saviez-vous mais nos compagnons peuvent attraper le coronavirus. Il y a un cas de chat infecté au Covid-19 au Québec1, dans la grande région de Montréal. Il a vraisemblablement été contaminé par ses gardiens. Les symptômes sont semblables à ceux observables chez les humains: fièvre, toux, abattement. Le chat souffre également de symptômes respiratoires.

Donc, les chats et les chiens peuvent contracter la COVID-19. Ça ne veut pas dire qu’ils peuvent la transmettre2. Il y a eu plusieurs cas de chiens et de chats contaminés dans le monde, aux USA, en Europe ou à Hong Kong (les deux chiens se sont révélés positifs sans qu’ils ne présentent de signes de la maladie). Jusqu’à maintenant, tous les cas d’animaux infectés montrent que la transmission s’est faite de l’humain vers l’animal, et non l’inverse. D’ailleurs, certains chercheurs demandent que la question de la transmission de l’humain à l’animal soit davantage creusée.

L’Organisation mondiale de la santé animale a désigné les chats comme une espèce présentant une sensibilité « élevée » à l’infection. Toutefois, très peu de décès chez les animaux porteurs du coronavirus ont été révélés. Certaines espèces animales sont plus sensibles que d’autres au Covid-19. En outre, on compte les furets, les visons, les hamsters; le lapin est également susceptible d’être contaminé.

Ce sont les mêmes gestes barrières qui s’appliquent avec un animal qu’avec un humain. Pour limiter les risques d’infection de l’humain à l’animal et pour éviter de compromettre le bien-être du compagnon poilu, il faudrait porter un masque pour empêcher les particules virales de se déposer sur le pelage de l’animal ou dans son environnement, et bien entendu, il faut se laver les mains

Cela pose la question : pourquoi ne pas développer un vaccin qui leur serait spécifiquement dédié ? C’est ce qu’ont fait les Russes. Leur vaccin contre le Covid-19 à destination des animaux a reçu son homologation. Il s’appelle Carnivac-Cov et on vante un taux d’efficacité de 100 %. La production de masse a dores et déjà débuté3. Le vaccin est uniquement destiné aux animaux carnivores.

1. https://nouvelles.umontreal.ca/article/2021/03/16/un-premier-chat-au-quebec-est-infecte-par-la-covid-19/

2. http://www.scientifique-en-chef.gouv.qc.ca/impacts/ddr-covid-19-vos-animaux-de-compagnie-sont-ils-a-risque/

3. https://www.sciencesetavenir.fr/animaux/homologation-en-russie-du-1er-vaccin-anti-covid-pour-animaux_153130?utm_medium=Social&utm_source=Twitter#Echobox=1617186109

Imprimer