Articles by Gleason Théberge

mot et moeurs

Mots et mœurs

De quessé? Gleason Théberge – La parole est une rivière où l’usage évolue en longeant les rives contraignantes de l’écrit. Si le courant est fort au point de séduire les écrivains, à la longue, les talus sont grugés par la coulée des conversations. Tel mot, tel usage change de forme, de sens : l’écœurant qui dit qu’une […]


Patrice Savard journal des citoyens

Patrice Savard, un pionnier

Le Journal salut sa contribution Gleason Théberge – À l’occasion du décès, le mois dernier, de notre concitoyen Patrice Savard, à l’âge de 85 ans, le Journal tient à saluer sa contribution aux communautés de Prévost et de la région. Né en Abitibi, dans les années 30, où il rencontre sa conjointe Réjeanne Imbeault, il arrive […]


mot et moeurs

Ch’us

Gleason Théberge, Nous utilisons au Québec un certain nombre de tournures de parole qui étonnent les autres francophones et sont décriées comme appartenant à notre fameux joual, équivalent du slang étasunien et du verlan français. Après avoir souligné que des expressions comme notre populaire ch’us ne sont toujours pas souhaitables à l’écrit, on peut cependant expliquer un peu la mécanique […]


mot et moeurs

Mots et mœurs

Jeu de genres Gleason Théberge Née sous influence binaire, la grammaire du français ne conserve apparemment que deux genres, le masculin et le féminin. Mais il y en a bien trois si l’on inclut le neutre du on de la langue écrite et du il utilsé dans des expressions comme il pleut, il faut ou il y a, dont les pronoms ne représentent […]


mot et moeurs

Chronique Mots et mœurs

Impôts et préfixes Gleason Théberge – Les calculs à effectuer quand arrive le temps des impôts prend généralement l’allure d’un casse-tête, mais c’est aussi l’occasion d’utiliser un vocabulaire particulier. Déjà, le terme impôt, par exemple, est parfois utilisé pour décrire le rapport annuel qu’il faut présenter sur ses finances personnelles. Or, contrairement à l’usage courant, il ne s’agit […]


mot et moeurs, journal des citoyens

Gouvernance et majuscule

Mots & mœurs Gleason Théberge – On s’étonnera peut-être de voir le mot gouvernement rester sans majuscule. Il désigne pourtant l’autorité législative et administrative d’un pays. C’est cependant normal, puisque le terme ne constitue pas un nom propre et n’a pas d’autre signification. En matière de conduite d’une institution on parlera d’ailleurs de gouvernance ou de gestion, […]


mot et moeurs, journal des citoyens

Mots et mœurs

Dimanche, double jour Gleason Théberge -L’œil lecteur aura déjà noté qu’au calendrier, le nom du dimanche commence là où les autres jours se terminent. Après ce DI, qui rappelle le dies (jour, en latin), le dimanche (dies dominicus) est marqué d’une référence spécifique au principe d’autorité du dominus latin. On se rappellera que c’est grâce à l’influence des cinq cents […]


mot et moeurs, journal des citoyens

Mots et mœurs

Samedi, temps du temps Gleason Théberge – Pour la plupart des noms de nos jours de semaine, il faut se référer aux Chaldéens, anciens Perses, habitants de ce que nous appelons aujourd’hui le Moyen-Orient. Grands observateurs du ciel, ils ont divinisé les sept points lumineux se déplaçant entre d’autres étoiles autrement fixes et leur ont […]


Photo d'archives - journal des citoyens

Histoire archives Laurentides

Un nouvel effort de mémoire Gleason Théberge – Le 14 septembre dernier, notre société d’histoire régionale instituée au siècle dernier prenait officiellement le nom d’Histoire et archives Laurentides. En plus de rajeunir son image, elle évoque ainsi plus clairement son double intérêt pour la diffusion de l’histoire et la conservation des documents et objets qui attestent des […]


Journal des citoyens - mots et moeurs

Mots et mœurs

Le vendredi, jour de l’amour Gleason Théberge – La perception coutumière du vendredi, c’est qu’il annonce, pour de moins en moins d’employé.es par contre, la courte cessation du travail pour les deux jours qui viennent; mais sur le plan symbolique, il évoque la déesse Vénus (veneris dies). On ne s’étonnera cependant pas que parmi les noms […]